Kinshasa : les élèves d’une école exhortées à se préserver des relations sexuelles précoces

Kinshasa, 03 Mars 2024 (ACP).- Les élèves d’une école basée dans la commune de Kasa-Vubu, au centre de la ville de Kinshasa en République démocratique du Congo ont été exhortées samedi à se préserver des relations sexuelles précoces, lors d’une journée de sensibilisation.

«Nous avons exhorté les élèves du lycée 2 et 3 Kasa-Vubu à se préserver des relations sexuelles précoces. Nous avons mis en lumière des enjeux cruciaux concernant les droits des femmes et jeunes filles», a déclaré Dominique Nsangolo, porte-parole de l’ONG «Nyota Africa».

«Nous avons voulu au travers de cette activité, démontré notre engagement indéfectible pour la promotion des droits des femmes et des jeunes filles. Cette collaboration nous a permis de sensibiliser efficacement les élèves et les enseignants sur des enjeux cruciaux des droits des femmes, ouvrant ainsi la voie à un changement positif et durable dans la lutte pour l’égalité des genres et la protection de leurs droits», a-t-il ajouté.

Grâce Ngyke, président du Réseau des femmes pour la prise en parole en publique (RFLAP) a, pour sa part, vigoureusement, mis en garde les élèves contre les dangers des mariages précoces, surtout, lorsque ces unions sont contractées à un âge mineur soulignant, les conséquences dévastatrices que ces mariages peuvent avoir sur la vie des jeunes filles, compromettant leur éducation, leur santé et leur développement personnel.

«Le mariage précoce et forcé présente aussi de graves conséquences sur la communauté et le pays tout entier. Ces jeunes filles sont souvent victimes des violences et abus sexuels de la part du mari, isolées et privées de toute éducation», a-t-elle soutenu.

De son coté, Mme Stéphanie Boale, présidente de l’Asbl «BUKU» a, à cette occasion, sensibilisé les lycéennes à l’importance vitale de la lecture dans leur développement intellectuel, mettant l’accent sur l’apport de la lecture qui est une des voies susceptible d’ouvrir des portes vers un avenir plus prometteur pour les jeunes femmes et qui favorise leur autonomie et émancipation.

Buku est une Asbl qui milite pour la promotion de la littérature écrite car, elle est un trait d’union entre le passé, le présent et le futur, tandis que le RFLAP, est une plateforme dynamique dédiée à l’autonomisation et à la défense des droits des femmes et jeunes filles.ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet