Kinshasa : une réforme de la loi électorale souhaitée pour améliorer le quota des femmes

Kinshasa, 2 février 2024 (ACP) Une réforme de la loi électorale  a été souhaitée, vendredi à Kinshasa, en République démocratique du Congo, par les missions d’observations électorales conjointe  pour améliorer le quota des femmes sur les listes des partis politiques ou regroupements politiques aux élections prochaines, a appris l’ACP des sources locales.

 « Nous avons formulé un souhait au pour qu’il puisse reformer la loi électorale parlement, laquelle devrait revoir le quota des femmes aux prochaines élections », a déclaré, Joseph Wabatinga, l’un des Coordonnateurs des missions d’observations électorales.

Et de préciser : « Nous serions très heureux si les médias pouvaient également se  saisir de cette question que les partis politiques soient mis devant un fait accompli les obligeant à respecter la loi sur la participation des femmes dans le processus de prise de décision ».

La  mission d’observation conjointe, à faire savoir, qu’elle compte  « mener un plaidoyer auprès des décideurs en vue de promouvoir la participation politiques des femmes », tout en recommandant la simplification de la question du seuil  qui n’a pas  favorisé les candidates femmes d’être élues et de leur donner les informations nécessaires y relatives ». La mission d’observation électorale  conjointe RECIC-AIDPROFEN –ETA, GOMADMR –CEDECO ; RADIO MANDELEO JULIZHA et IBGDH  avait déployé  environs 450 observateurs à travers le pays, notamment 45 dans le Haut –Katanga, 45 au Kasaï oriental, 180 à Kinshasa ,45 au Kwilu, 90 au Sud –Kivu et 45 observateurs au Nord -Kivu. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet