Nominations : le Président Tshisekedi invité à tenir compte de la représentativité des femmes

Kinshasa, 31 janvier 2024 (ACP).- Le Président Félix Tshisekedi a été invité à tenir compte de la représentativité des femmes dans les instances de prise des décisions, lors des prochaines nominations, au cours d’un point de presse organisé mercredi, à Kinshasa, en République démocratique du Congo(RDC).

« Dans le souci de préserver la cohésion nationale et la paix sociale, nous invitons le Président de la République de tenir compte de la représentativité féminine, lors des prochaines nominations dans les instances de prise des décisions », a déclaré Patricia Matondo Mba, présidente nationale du Parlement des femmes.

« Reconnaissant votre qualité de champion de la masculinité positive, le Parlement des femmes sollicite votre indulgence pour permettre à la femme congolaise de jouir de son droit le plus légitime, celui d’une représentation équitable au sein des institutions », a-t-elle ajouté.

Patricia Matondo a précisé que son organisation reste ouverte à la participation de ses membres dans les différents organes de prise des décisions en RDC. 

« Nous avons salué la matérialisation des élections générales du 20 décembre par la Commission électorale nationale indépendante et félicité en même temps le Président Félix Tshisekedi pour sa réélection à la Magistrature suprême », a-t-elle indiqué. 

Soulignant qu’« après la publication des résultats aux élections combinées du 20 décembre, le Parlement des femmes et les candidates de la Majorité présidentielle non élues, ont noté que seuls 20% des sièges ont été remportés de manière générale par les femmes ».

Un taux, selon Mme Matondo, qui ne pourra pas favoriser une participation active de la femme au sein du Parlement et dans les différentes communes et provinces.

Face à cette situation, elle a émis le vœu de voir le Chef de l’Etat appliquer le principe salutaire en consacrant un quota d’au moins 30% des femmes à tous les niveaux (gouvernement national, provincial, entreprises publiques et semi-publiques), tout en tenant compte des compétences féminines et en respectant l’équilibre géopolitique.

Pour rappel, aux élections législatives nationales de 2023, 64 femmes ont été élues, soit 13% contre 50 femmes, soit 10% en 2018. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet