Présidentielle 2023 : Joëlle Bile  promet l’équité pour la représentativité des femmes

Kinshasa, 10 décembre 2023, (ACP).- Une candidate à la présidentielle en République Démocratique du Congo a promis samedi à Kinshasa, d’appliquer la loi qui accorde aux femmes 30% des postes de responsabilité, lors d’une conférence en ligne.

« La République des valeurs que je prône va prendre en compte toutes les couches de notre population. Pour l’équité, j’appliquerai la loi qui accorde aux femmes 30% de postes de responsabilité », a déclaré Joëlle Bile, candidate Président de la République.

« Le premier pilier de mon programme est axé sur la sécurité, la paix et la cohésion nationale. Ça fait presque 30 ans que notre pays est confronté à la guerre et je vais consacrer les deux premières années de mon mandat à rétablir la paix et l’autorité de l’État dans l’Est », a-t-elle ajouté.

Mme Bile s’est dit engagée à faire du rétablissement de la paix et de l’autorité de l’État dans l’Est du pays, ses priorités lors  des deux premières années de son quinquennat.

Pour y parvenir, elle a annoncé de réaliser le recensement et l’identification de la population. « Une fois élue, il m’appartiendra aussi de connaître les problèmes de ma population en s’appuyant sur l’administration publique et le capital humain qui est constitué de tous ceux qui apportent de la valeur au pays. L’éducation, la santé et l’économie font également partie de 8 piliers de mon programme », a indiqué la candidate à la Magistrature Suprême.

Elle a, par ailleurs, renseigné que son programme d’action met l’accent sur la nécessité  et l’urgence de relier le territoire national par des voies de communication dont les routes et le chemin de fer.

« J’ai fait le tour du Congo 7 fois et j’ai l’idée de l’immensité des richesses de mon pays. D’où la nécessité de relier les 2 345 000 km², par des routes et le chemin de fer, afin d’aider à l’évacuation des denrées de première nécessité », a-t-elle conclu.

Ancienne journaliste et activiste œuvrant dans la société civile, Joëlle Bile est aussi entrepreneure. Elle fait partie du cercle fermé des femmes qui ont brigué la magistrature suprême, un prestige qu’elle partage cette fois-ci, avec Marie-José Ifoku  aux côtés de 24  autres  candidats. 

ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet