RDC : les candidates non élues exhortées  à se battre pour le développement

Kinshasa,  1er février 2024 (ACP).- Les candidates non élues aux élections présidentielles, nationales, provinciales et municipales du 20 décembre 2023 en République démocratique du Congo (RDC), ont été exhortées jeudi au cours d’un entretien, à se battre pour le développement du  pays.   « J’exhorte les candidates non élues aux  scrutins  du 20 décembre 2023 à se battre d’avantage pour le développement du Congo,  et à ne pas perdre espoir », a déclaré Nancy Masali, candidate députée nationale non élue à la circonscription  de Lisala.« Aujourd’hui, notre pays fait face à de nombreux défis sociaux, économiques, culturels, politiques et les femmes sont douées en ce qui concerne les questions sociales », a ajouté Mme Nancy.  Pour elle, les électeurs devraient également donner leurs voix aux femmes pour qu’elles puissent les représenter valablement à tous les niveaux, avant de souligner que, s’il y a une grande visibilité des femmes au niveau de l’Assemblée nationale, toutes les questions sociales vont trouver des réponses durables.  Mme Nancy Masali a, en outre, préconisé que la RDC  adopte  un cadre légal qui faciliterait la présence massive des femmes dans les instances politiques.

Faible pourcentage de femmes aux législatives nationales

« Sur les 477 sièges prévus à l’Assemblée nationale, seuls 61 sièges occupés par les femmes, ce qui justifie le faible pourcentage de femmes aux législatives nationales », a fait savoir Mme Nancy Masali, expliquant  que la seule vraie raison liée à ce faible pourcentage revient aux partis et regroupements politiques qui ont rempli des listes en utilisant les femmes justes pour échapper au payement de la caution mais  une fois le seuil atteint, celles-ci n’ont pas eu leur part de gâteau. Sur le plan financier, la plupart des candidates ont battu campagne avec leurs maigres moyens n’ayant reçu aucun soutien contrairement aux hommes et cela a joué en leur défaveur sur certains terrains, a relevé Mme Masali.

« Le score que j’ai obtenu est trop bas pour me permettre d’être élue. Une fois les résultats annoncés, j’ai directement félicité les députés élus et remercié les électeurs qui m’ont fait confiance par ce que j’ai obtenu plus de 1100 voix, un score considérable au regard du processus électoral qui a été émaillé de nombreux défis », a-t-elle dit.  «  Ma cible était constituée principalement des femmes. Comme beaucoup de bureaux ont ouvert tardivement, les femmes n’ont pas pu patienter et rester jusque très tard. Quelque part, je me félicite à propos de ce score qui m’a permis de découvrir le travail que j’ai fait durant la campagne », a- t-elle conclu  Notez que Madame Nancy Masali, est une journaliste présentatrice et candidate malheureuse aux élections du 20 décembre 2023 dans la circonscription électorale  de Lisala en province de Mongala. 

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet