11 ans après sa mort, la famille de l’éditeur  Mankenda Voka lui  rend hommage

Kinshasa, 19 janvier 2024 (ACP)-. La famille de l’éditeur du journal l’observateur, Mankenda Voka, lui a rendu hommage lors d’un culte célébré  dans la cathédrale du centenaire à Kinshasa en République démocratique du Congo ( RDC), en présence des journalistes et quelques notables Kongo.

« Mankenda Voka a été pour nous, et pour son entourage un chrétien modèle, avec une foi exceptionnelle qu’il a  manifesté partout », a déclaré Mgr Mpereboye, prédicateur du jour.

Pour commémorer le 11ème anniversaire de son décès, plusieurs activités ont été organisées, notamment la cérémonie de la pose de la pierre tombale le mardi 16 janvier  à Kisantu, dans la province du Kongo central, où il a été enterré.

« Aujourd’hui, nous sommes réunis pour rendre hommage à un homme extraordinaire, un père aimant, un philanthrope généreux, et un véritable pilier dans notre communauté », a précisé Valérie Mankenda, éditeur délégué du journal Observateur et fils de l’illustre disparu.

« Un homme doit toujours laisser des  traces après sa mort, il ne faut pas vivre comme une chenille qui ne laisse jamais de trace », a renchéri, Thomas Makamu, un proche de l’éditeur Mankenda.

 Modèle de vie chrétienne

Dans sa prédication, Monseigneur Seblon Mpereboye a déclaré que Mankenda Voka avait été un modèle de foi chrétienne aussi dans sa vie publique que professionnelle.  Citant la bible dans la première lettre de Saint Paul aux Corinthiens 15, du verset 20 au 42, Mgr Mpereboye a indiqué que Mankenda Voka figure sur la liste des morts qui revivront en christ. « Ainsi en est-il de la résurrection des morts. Le corps est semé corruptible, il ressuscite incorruptible », a dit Mgr Mpereboye.

Allant dans le même sens que le prédicateur, le fils du défunt journaliste a exprimé sa foi soulignant avec l’apôtre Paul dans sa première lettre aux Thessaloniciens chapitre 4 : 13-14 : « Nous ne voulons pas, frères, que vous soyez dans l’ignorance au sujet de ceux qui dorment, afin que vous ne vous affligiez pas comme les autres qui n’ont pas  point d’espérance. Car, si nous croyons que Jésus est mort et qu’il est ressuscité, croyons aussi que Dieu ramènera par Jésus et avec lui ceux qui sont morts ».

L’éditeur propriétaire du quotidien l’observation, André Mankenda Voka, est décédé à Kinshasa, dans son domicile le 12 avril 2013 après une crise de tension à l’âge de 70 ans.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet