Assemblée nationale : démarrage des travaux des commissions chargées de la validation des élus

Kinshasa, 05 février 2024 (ACP).- Les 26 commissions spéciales chargées de la vérification et de la validation des pouvoirs des élus nationaux, ont débuté lundi, le travail leur confié par l’assemblée plénière de la Chambre basse du Parlement de la République démocratique du Congo présidée par le bureau provisoire.

« Après avoir mis en place le bureau d’âge, nous avons commencé ce lundi à vérifier et valider les pouvoirs des élus, dossier par dossier », a déclaré Modeste Bahati Lukwebo, président de la commission spéciale du Sud-Kivu chargé de vérifier les mandats des élus de la capitale Kinshasa.

« Nous avons commencé par le premier dossier et nous allons poursuivre le travail jusqu’à l’épuisement de l’ordre du jour », a-t-il ajouté.

« Et donc pour faciliter le travail, nous nous sommes éclatés en quatre sous-commissions, étant entendu que Kinshasa est constitué de quatre circonscriptions, à savoir : Lukunga, Funa, Mont Amba et Tshangu. Et comme, nous sommes au nombre de 32 élus du Sud-Kivu, huit vont constituer chaque sous-commission », a dit Modeste Bahati.

Pour cette première journée, ces commissions spéciales ont procédé par l’installation de leurs bureaux d’âges respectifs avant de s’attaquer au travail proprement dit.

Ces 26 commissions spéciales ont été composées à l’image des 26 provinces de la République démocratique du Congo.

Elles portent chacune le nom de la province des élus qui ont pour mission de vérifier les dossiers des collègues d’autres provinces que la leur.

Les commissions spéciales ont cinq jours, soit du lundi 5 au vendredi 9 février 2024, pour rendre leurs rapports, lesquels seront présentés à l’assemblée plénière pour leur adoption.

La validation des mandats des pouvoirs des députés, sous réserve de la publication définitive des résultats par la Cour constitutionnelle, est prévue après le dépôt desdits rapports.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet