Elections : des cas avérés des violations en étape de compilation

(Commission nationale des droits de l’homme)

Kinshasa, 10 janvier 2024 (ACP).- Des cas avérés des violations des droits de l’homme observés lors des scrutins de décembre 2023, en République démocratique du Congo (RDC), sont   à l’étape de compilation, en attendant la publication du rapport ponctuel de monitoring, a-t-on appris, mercredi, de la Commission nationale des droits de l’homme (CNDH).

«  A ce jour, nos bureaux de représentation provinciale sont en train de compiler et d’envoyer le rapport à la sous-commission permanente des droits civils et politiques pour nous permettre de rédiger et de publier le rapport ponctuel de monitoring et d’observation des cas avérés de violations de droits de l’homme lors de ces scrutins », a déclaré Paul Nsapu, lors de l’ouverture de la session ordinaire du janvier 2024.

Il a fait savoir que cette session s’ouvre dans un contexte marqué par le renouvellement des institutions issues des urnes.

« C’est une session assez particulière compte tenu de l’abondance des matières qui vont y être traitées », a relevé le président de la CNDH, citant quelques points à examiner et à adopter notamment, la mise en place des commissions ad hoc pour l’élaboration d’un plan stratégique (annuel, triennal ou quinquennat);  pour l’Examen périodique universel (EPU); pour l’élaboration d’activités annuelles (Janvier -décembre 2023); pour traiter les ressources humaines (problématique de l’effectif du personnel et des agents dits gelés); ainsi que la présentation et examen du rapport financier de l’exercice 2023 et autres.

L’ouverture de cette session plénière de janvier 2024 a connu également une particularité, ce qu’elle est lancée alors qu’un nouveau rapporteur, Dido Kimbumbu, a pris la place de l’ancien, le commissaire national Dieudonné Kalindye en soins médicaux à l’étranger.

Il y a donc eu une permutation. L’ancien rapporteur occupera la sous-commission Droits collectifs, à son retour au pays, une fois rétabli. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet