Grands Lacs : le président Ndayishimiye pour le respect de la souveraineté et des frontières

Kinshasa, 14 février 2024 (ACP).- En visite de 48 heures en République démocratique du Congo, le Président burundais Evariste Ndayishimiye a rappelé mercredi au Mécanisme congolais de suivi, le sacro-saint principe du respect de la souveraineté et de l’intégrité des frontières des pays de la Région (Grands Lacs), a-t-on appris de source officielle.

« Le respect de la souveraineté et de l’intégrité territoriale des pays de la Région des Grands Lacs » a été rappelé au coordonnateur du Mécanisme national de suivi(MNS), professeur Ntumba Luaba par le  Chef d’Etat burundais et Président en exercice  du « Mécanisme  de suivi de l’Accord-cadre  pour la paix, la sécurité et la coopération pour la République démocratique du Congo et la Région ».

Auparavant, le professeur Ntumba Luaba a rendu compte sur  « la mise à l’épreuve de l’accord-cadre par rapport au contexte instable et conflictuel de la Région des Grands Lacs ».

Ntumba Luaba

Le MNS a également parlé « des évolutions en cours concernant la revitalisation de l’accord-cadre après le séminaire de Durban et la 35ème réunion du Comité d’appui technique (CAT) tenue à Nairobi les 2 et 3 février en vue de soumettre des recommandations venant de Hauts représentants des gouvernements signataires ».

Objectif de l’Accord-cadre

L’Accord-Cadre pour la paix, la sécurité, et la coopération pour la République démocratique du Congo et la Région avait été signé en février 2013, à Addis-Abeba, pour résoudre les cycles récurrents de conflits et violences, aux conséquences dévastatrices.

Cet Accord avait été la première tentative d’aborder de manière exhaustive les causes profondes du conflit, et de mettre fin aux violences récurrentes et persistantes en apposant une approche globale et inclusive.

L’accord était initialement signé par 11 pays de la région, ainsi que par le Secrétaire-Général des Nations Unies ; le Président de la Commission de l’Union Africaine ; le Président de la Communauté de Développement de l’Afrique Australe (SADC) et le Président de la Conférence Internationale sur la région des Grands Lacs. Le Kenya et le Soudan signeront l’accord en 2014, portant le groupe à 13 + 4.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet