Guerre dans l’Est : la Belgique pour une issue diplomatique

Kinshasa, 08 Février 2024 (ACP).- Le royaume de Belgique est convaincu que le dialogue s’avère l’ultime solution au conflit armé dans l’Est de la République démocratique du Congo, a appris  l’ACP jeudi de source diplomatique. « On est convaincu  qu’il faut  continuer  à essayer  de trouver  des solutions, mettre des gens autour  de la table pour sortir de cette logique de conflit, rendre la paix aux populations  locales  qui n’ont que trop souffert toutes ces années, et surtout  respecter  l’intégrité  territoriale  de la RDC, c’est  essentiel », a déclaré  Mme  Roxane  Bilderling, ambassadrice de Belgique en RDC. « Nous  avons évoqué  la situation  pour l’instant  dans l’Est  du pays, et essayé  de comprendre  ensemble  les enjeux  et aussi  le rôle  que le Mécanisme  national  de suivi  de l’Accord-cadre  d’Addis-Abeba  peut jouer  sur cette  situation », a-t-elle souligné, au sortir d’une séance de travail avec le Mécanisme national de suivi de l’accord-cadre d’Addis-Abeba.

De son côté, Mme  Julienne  Lusenge, coordinatrice adjointe  du Mécanisme  national  de suivi, a sollicité  l’implication  de la Belgique dans la recherche d’issue aux violences  dans  l’est de la RDC. « Il faut que la Belgique nous aide auprès  de la Communauté  internationale  pour relever  les aspirations  de notre peuple  à  la paix », a-t-elle soutenu. « Nous avons aussi  relevé  la situation  dans  l’est  du pays, les attentes  des Congolais  par rapport au soutien de la Belgique  auprès  de la Communauté internationale  parce que le peuple  est en train  de souffrir et qu’il  veut  la paix », a renchéri Mme Lusenge. Lors d’un entretien avec le président Tshisekedi le 25 octobre 2024 à la cité de l’Union africaine à Kinshasa, axé sur la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, la diplomate belge avait condamné le soutien du Rwanda aux rebelles du M23. « Nous avons, avec nos partenaires européens, condamné le soutien du Rwanda au M23 », avait déclaré Roxane Bilderling. Le Chef de l’Etat congolais et la diplomate belge avaient évoqué le soutien diplomatique de la Belgique et de l’Union européenne à la RDC ainsi que des sanctions à l’égard des agresseurs. « Nous avons échangé sur le soutien diplomatique à apporter à la République démocratique du Congo dans ce contexte... Il y a eu aussi des sanctions adoptées par l’Union européenne », avait souligné l’ambassadrice de la Belgique en RDC.

Mme Roxane de Bilderling est la première femme représentante du Royaume de Belgique  en RDC. Un poste qui a toujours  été  occupé  par des hommes  depuis  l’indépendance  de l’ex-Congo belge  en juin 1960. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet