Ituri : reddition de 14 miliciens Maï-Maï « Kyandenga » à Lwemba Mahulo (Porte-parole de l’armée)

Mambasa, 16 mars 2024 (ACP).- 14 éléments de la milice Maï-Maï « Kyandenga » se sont rendus auprès des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans la localité de Lwemba Mahulo (165 km de Bunia), territoire de Mambasa, province de l’Ituri (nord-est du pays), a-t-on appris samedi de source militaire.

« Nous saluons cette reddition de ces compatriotes autrefois auteurs de l’insécurité, des tueries dans cette zone de la République en Ituri comme ailleurs. Mais aujourd’hui, cette prise de conscience par ces miliciens qui se sont rendus aux Forces armées de la RDC témoigne de l’engagement de tout un chacun pour ramener la paix en Ituri », a déclaré le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des FARDC en Ituri.

« Cette reddition (…) s’inscrit dans le cadre de l’approche militaire et non militaire imprimée par le lieutenant-général Luboya N’kashama Johnny qui exhorte sans relâche les miliciens à caractère communautaire à déposer les armes et à adhérer au processus P-DDRCS pour faciliter le retour rapide de la paix en Ituri en vue de passer au développement », a-t-il poursuivi, précisant que 18 armes à feu dont une de type PKM ont été récupérées lors de la reddition de ces ex-miliciens, parmi lesquels l’on a dénombré six (6) enfants mineurs.

Profitant de l’opportunité, le lieutenant Jules Ngongo a appelé d’autres détenteurs illégaux d’armes à les déposer sans délai pour faire la paix, et se focaliser sur le combat contre les ennemis communs de la République que sont le M23, le Rwanda et les ADF.

« Nous exhortons les uns et les autres, tous les détenteurs illégaux d’armes, à déposer les armes pour faire la paix et combattre notre ennemi commun le M23, le Rwanda et les ADF NALU que nous devons détruire (…) avec l’appui de la population dernière les forces armées », a-t-il conclu.

Cette reddition intervient après que sept Congolais avaient été tués dans un  affrontement entre deux milices dans la localité de Mbogi, territoire de Djugu, toujours dans la province de l’Ituri. « Cessons de faire le travail du Rwanda et du M23, ce travail qui consiste à exterminer le peuple congolais ! Un travail qui consiste à appauvrir le peuple congolais », tel avait été le message d’interpellation lancé par le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole des FARDC en Ituri.

ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet