RDC : appel à la suppression des « groupuscules » au sein du parti présidentiel (Un des 13 co-fondateurs)

Kinshasa, 16 mars 2024 (ACP).- Un des 13 parlementaires co-fondateurs de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti présidentiel, a appelé vendredi à Kinshasa, en République démocratique du Congo, à la  suppression des « groupuscules » qui se sont créés au sein dudit parti, lors d’un entretien.  

« En tant que l’un des 13 parlementaires et co-fondateurs de l’UDPS, je lance un appel à la suppression des groupuscules dans ce parti politique, car nous ne sommes pas d’accord avec la multiplicité des groupuscules dans ce parti », a déclaré François Lusanga Ngiele, membre du groupe des 13 parlementaires et un des fondateurs de l’UDPS. 

Cet homme politique s’est dit, en outre, opposé à la multitude « d’ailes » créées au sein de la famille politique du « lider maximo » Etienne Tshisekedi wa Mulumba, faisant référence à l’existence de nombreux UDPS qui existent dans le paysage politique congolais. 

Selon lui, l’UDPS ne peut être qu’un, et non avec des surnoms éparpillés. 

« Quand nous avons créé l’UDPS, il n’existait qu’un seul UDPS, contrairement à ce jour, où on voit la multiplication de cette marque », a-t-il dit. 

Candidat malheureux aux dernières législatives, François Lusanga a invité le Chef de l’État à initier des réformes au sein de cette famille politique afin d’y remettre de l’ordre. 

Ami et proche de feu Étienne Tshisekedi, M. François Lusanga a aussi rappelé au Président de la République sa promesse de ne plus répéter les erreurs passées. 

« Que le chef se débarrasse de certaines mauvaises personnes autour de lui pour enfin concrétiser son vœu de ne plus commettre les erreurs passées », a-t-il conclu. 

ACP/KHM/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet