La diaspora congolaise de Genève manifeste contre l’agression rwandaise

Bruxelles, 03  Mars 2024 (ACP).- Plus de 600 membres de la diaspora congolaise en Suisse ont manifesté samedi dans le calme à Genève, pour défendre les droits de leurs compatriotes en République démocratique du Congo (RDC), selon une information de l’Agence télégraphique suisse (ATS) reprise par Belga. «Face aux crimes, aux injustices flagrantes et aux violations systématiques du territoire de la RDC, nous proclamons notre solidarité et notre détermination à agir pour la défense de la souveraineté de notre pays et le respect de l’intégrité territoriale», ont écrit les organisateurs dans un manifeste. Les manifestants ont condamné « fermement toutes les formes d’agression, d’oppression, de discrimination et d’abus qui continuent d’assombrir la vie de millions de personnes en RDC et tout particulièrement à l’est du pays ». Rassemblés dès midi sur la Place des Nations, les participants ont défilé jusqu’à la Place Neuve via le Pont du Mont-Blanc. Ils portaient des pancartes proclamant « Stop génocide au Congo », « 12 millions de morts ça suffit », « Viols et menaces et tueries jusqu’à quand? » ou encore « Stop accaparation des ressources », a constaté un photographe de Keystone-ATS sur place.

La marche s’est déroulée dans une « ambiance familiale », a fait savoir le porte-parole de la police de Genève. «Aucun incident n’est à déplorer », a-t-il souligné. Des manifestations des Congolais se sont multipliées depuis février, face au silence des puissances occidentales devant les atrocités subies au quotidien par les populations du Nord-Kivu, dans l’est du pays. Kinshasa avait ainsi enregistré des manifestations de colère notamment devant les ambassades des Etats-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France, de l’Union européenne dans la commune de Gombe.

Les manifestants ont reproché à ces pays leur passivité (réelle ou supposée) depuis des décennies, face à l’insécurité entretenue à dessein par Kigali, très proche d’eux, à la frontière orientale de la RDC.  La communauté internationale est complice selon ces manifestants, du fait qu’elle « encouragerait Kinshasa à négocier sa souveraineté avec son agresseur ». ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet