Manifestations devant des ambassades : appel au calme pour éviter toute récupération par l’«ennemi»

(Ministre de l’Intérieur)

Kinshasa, 11 février 2024 (ACP).- La population de Kinshasa a été appelée au calme samedi dans une déclaration du ministre de l’Intérieur, après des protestations devant des ambassades étrangères contre le  prétendu soutien de la communauté internationale au Rwanda, pays agresseur de la République démocratique du Congo

 « Nous demandons à la population de se calmer parce que le gouvernement de la République est conscient de ce qui se passe à l’Est de la République (…), nous craignons que l’ennemi ait la main sur tout ce qui s’est produit aujourd’hui », a déclaré Peter Kazadi, vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur.

« L’ennemi est à l’Est et nous devons consacrer notre énergie à l’attaquer, à combattre ensemble pour le retourner d’où il est venu », a-t-il ajouté.

Peter Kazadi a également précisé que le gouvernement de la République a désapprouvé la procédure des manifestants et rappellé le caractère inviolable des sites diplomatiques.

« Nous tenons à rappeler que les installations des diplomates étrangers, du personnel de la Monusco sont inviolables. Le gouvernement de la République ne peut pas accepter que nos citoyens s’attaquent à ce corps qui est bien protégé par le droit international », a-t-il dit.

Toute personne qui veut manifester est libre de le faire, mais dans le respect des règlements et des droits de la République, a-t-il insisté.

Renforcement des mesures de sécurité

Le vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur a annoncé également le renforcement de mesures de sécurité autour de différentes ambassades, des installations de la Monusco, ainsi que de certains endroits jugés sensibles.

« Il ne sert donc à rien d’entretenir une tension dans la capitale de notre pays. Nous avons pris certaines dispositions. Il s’agit de renforcer la sécurité autour de différentes ambassades et des installations de la Monusco. Les forces de l’ordre se déploient à certains endroits jugés sensibles », a dit Peter Kazadi.

Pour arrêter des incidents malheureux qui se sont déroulés dans la journée de samedi dans la ville de Kinshasa où des citoyens se sont attaqués aux installations de certaines missions diplomatiques, le responsable de l’Intérieur avait réuni dans la soirée du même jour, le ministre des Médias, Patrick Muyaya et des responsables des services de sécurité pour s’imprégner de la situation.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet