Violences post-électorales : les militants de l’UDPS invités à la paix

Kinshasa, 07 janvier 2023 (ACP).- Les militants de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), parti présidentiel, ont été invités, vendredi, à la paix face aux violences dont sont victimes des originaires d’autres provinces dans le Grand Katanga (sud-est de la République démocratique du Congo), au cours d’une matinée politique à Kinshasa.

« Je vous invite aujourd’hui, non pas pour vous inciter à la violence face aux attaques ou tueries dont sont victimes certains de nos frères dans l’espace Grand Katanga, à cause de l’intolérance politique. Mais, je vous invite à la paix et à la tolérance », a déclaré Augustin Kabuya, secrétaire général de l’UDPS.

« A l’échantillon ici présent, qui représente la base de l’UDPS, de ne pas faire le jeu des ennemis de la paix. Je vous exhorte plutôt à pardonner tous ceux qui sont en train de tuer les non- originaires du Grand Katanga », s’est-il adressé à toutes les structures du parti présidentiel et aux militants présents, les invitant à suivre le modèle du président de la République.

Il a invité, en outre, les membres de son parti à saisir plutôt la police, si jamais ils sont victimes de l’intolérance politique ou s’ils sont provoqués pour ne pas avoir voté pour tel ou tel autre candidat. Augustin Kabuya  a en outre dénoncé une campagne menée contre lui, l’accusant d’avoir disposé des machines à voter pour tricher et s’octroyer des voix. Ceux qui l’ont accusé, a-t-il dit, ont visé le Chef de l’État. 

« Ceci n’est pas vrai, parce que l’UDPS a voté pour lui, et surtout pour le Félix Tshisekedi », a-t-il soutenu. Enfin, il a invité les militants, la base de l’UDPS, à être vigilants face à ceux qui ont disposé de gros moyens pour détruire le parti.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet