Adoption d’un plan stratégique pour la sécurisation de l’Université de Kinshasa

Kinshasa, 8 février 2024 (ACP).- Un plan stratégique pour la sécurisation du site de l’Université de Kinshasa (Unikin) a été adopté, jeudi, au cours des pourparlers de sécurité réunissant les autorités académiques de cette alma mater et celles de la maison communale de Lemba, au Sud de Kinshasa, en République démocratique du Congo.

« Notre échange du jour a porté essentiellement sur la lecture et l’approbation du compte-rendu de la réunion sécuritaire précédente et l’adoption du plan sécuritaire qui a été élaboré par la commission  de suivi de l’Unikin », a déclaré Jean Serge Poba, bourgmestre de la commune de Lemba.

La commission  a adopté pour la mise en place d’une équipe  de garde en matériels, un équipement requis  mis à la disposition de la population environnante, l’identification des coins à éclairer, la mise en place d’une équipe  de technicien des experts en la matière, le lancement d’un appel d’offre pour sélectionner des fournisseurs des matériels de sécurité, la mise en place d’une unité de passations de marché à l’Université, tenir des réunions de concertation avec les différents exploitants du site.

«  Elaguer des buvettes et « malewa », sélectionné une maison de réalisation,  Tenir des réunions de concertation (ANR-PUK-Cnpp), et formuler un plaidoyer auprès du ministre de l’intérieur pour la dotation des éléments de la police au site, renforcer le commissariat du home 30 en unités, améliorer l’accès au site universitaire, la dotation de la police de Motorola pour la communication. C’est en fonction de ce plan que nous allons travailler cette année », a poursuivi l’autorité municipale.

Par la même occasion, l’autorité municipale a encouragé, encore une fois, le comité de suivi qui a travaillé pour élaborer ce plan qui va réduire, tant soit peu, tous les problèmes qui, selon lui, bloquent l’avancement de Lemba.

L’exécution urgente du plan stratégique de sécurité  soutenue

Pour sa part, Le recteur de l’Unikin, Jean-Marie Kayembe a apprécié le  travail bien fait qui est  réalisé par la commission de suivi. « J’aimerai que tout ce qui a été arrêté comme décision soit mis en exécution. Nous  allons travailler, au cours de la prochaine séance pour mettre en place  4  nouveaux groupes  qui vont multiplier les stratégies de travail  pour  que la paix règne au sein de l’Université de Kinshasa », a-t-il fait savoir. 

Rappelons que la dernière réunion du genre  s’est tenue le 7 décembre dernier avec les mêmes autorités académiques pour lutter contre l’insécurité ainsi que l’insalubrité dans cette contrée.

ACP/ODM 

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet