Fermeture à Kinshasa d’un bureau du service de renseignement de la police

Kinshasa, 30 janvier 2024 (ACP).- Un bureau des agents du service de renseignement appelés communément « Bureau 2 » a été fermé, dans la commune de Kalamu (Ouest de la ville de Kinshasa), en République démocratique du Congo, a-t-on appris lundi d’un communiqué. « Les services de ‘’Bureau 2’’ n’ont pas de place ici. S’ils vont faire ça ailleurs, qu’ils le fassent là-bas. Pas dans le bureau de l’Etat », a-t-on lu dans le communiqué.

« La décision est consécutive au retour en force de ce phénomène ‘’Bureau 2’’ qui inquiète la population dans la capitale congolaise », a-t-il ajouté. La source a indiqué qu’à l’issue d’une opération de traque des inciviques appelés « Kuluna », le 25 janvier dernier, dans les communes de Kintambo, Bandalungwa et Kalamu, le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa a décidé de répondre favorablement aux plaintes de la population. Et de poursuivre : « On ne peut pas torturer, ni tuer les gens dans un bureau de l’Etat.

Surtout pas à côté de la police, parce que la police est là pour sécuriser la population et ses biens. La police ne peut pas regarder les gens martyrisés la population sous un œil complice. Ça, ce n’est pas pour la police ». Sur place, le chef de la police a instruit le commissaire urbain de cette municipalité de mettre un officier dans ce local récemment occupé par le service de sécurité communément appelé « Bureau 2 ».

« Installe un parmi tes commandants dans ce bureau. C’est désormais un bureau de la police, qui ne vient pas au hasard, nous en avons déjà discuté avec le bourgmestre », a-t-il conclu. 

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet