Ituri : des appuis en intrants agricoles et solutions durables au profit de 4.500 ménages (Chef de bureau FAO)

Bunia, 15 février 2024 (ACP).- 4500 ménages déplacés et leurs familles d’accueil de certaines zones de santé des territoires de Mahagi, Djugu et de la ville de Bunia province de l’Ituri (nord-est de la RDCongo) ont été ciblés par la FAO pour bénéficier des appuis en intrants agricoles.

« Le financement que la FAO vient de bénéficier va servir aux déplacés et leurs familles d’accueil d’améliorer leurs moyens de substance mais également aux déplacés qui veulent se réinstaller dans leurs milieux d’accueil pour s’organiser de mettre en place de solutions durables. Concernant la première partie du projet amélioration de moyens de subsistance nous allons toucher 3500 ménages à Mahagi et les 500 ménages qui restent dans le territoire de Djugu », a expliqué à l’ACP jeudi le chef de bureau FAO/Bunia  Albert Prudent Landan Osang.

Selon cette source humanitaire, les appuis destinés à ces vulnérables visent l’amélioration de leurs moyens de substance mais aussi le renforcement de leurs moyens d’existence par la mise en place de solutions durables.

D’après Albert Prudent  » pour le territoire de Mahagi précisément dans les aires de santé de la zone de santé de Rimba,  il y aura des appuis en entrants agricoles au profit de 1914 ménages pour les cultures vivrières et 1586 autres pour les cultures maraîchères soit un total de 3500 ménages. A Djugu nous avons pris 500 ménages qui vont bénéficier aussi des intrants agricoles dans la zone de santé de Lita et l’aire de santé de Lonyo.  Chaque ménage va recevoir 10 kg de légumineuses et 10 kg de céréales, deux(2) houes, une brouette pour 25 ménages« .

Il a également signifié que dans ce groupe de 4000 ménages, pour ce qui est du projet de la  rubrique « amélioration de moyens de subsistance », le territoire de Djugu ne bénéficie que 500 ménages parce qu’il y a déjà un autre projet en cours piloté par son organisation en collaboration avec l’inspection provinciale de l’agriculture qui prend en charge près de 5000 ménages dans la zone de santé de Lita, ajoutant qu’en plus des appuis en intrants agricoles chacun de ces 4000 ménages va recevoir du cash en deux(2) tranches de près 96 USD.

S’agissant de la seconde partie de ce projet d’urgence qui concerne les solutions durables, il a déclaré : « en termes de prévisions, nous allons appuyer 500 ménages déplacés de sites  « ISP » et « Kigonze » situés dans la ville de Bunia en fonction de 250 ménages par site. Il y aura un montant de l’ordre de 90.000 USD pour financer les activités de 20 associations qui vont se réunir autour d’un projet. Chaque association sera financée à hauteur de 4.500 USD« .

Ce projet d’urgence de la FAO est une réponse à l’impact de conflits armés qui déchirent la province de l’Ituri depuis décembre 2017  sur la sécurité alimentaire d’où la classification en phrases 3 et 4 sur 5 niveaux de sécurité alimentaire de territoires de Djugu, Mahagi et Irumu. Lesdits conflits ont provoqué le déplacement de 1.700.000 personnes dont 345.000 enregistrées ces derniers mois de l’année 2024. Ces conflits armés entraînent plusieurs conséquences sur la sécurité alimentaire notamment ; l’accès limité aux champs, pillage de récoltes, baisse de la production agricole, déficit de la consommation alimentaire, vulnérabilité accrue de femmes enceintes et femmes allaitantes, des enfants de moins de 5 ans, de personnes de 3e âge, de personnes à mobilité réduite, renseigne-t-on.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet