Ituri : passation des pouvoirs entre le bureau provisoire et définitif de l’assemblée provinciale

Bunia, 12 avril 2024 (ACP).- La passation des pouvoirs et de responsabilité entre le président du bureau provisoire et le président du bureau définitif de l’assemblée provinciale de l’Ituri   (nord-est de la République Démocratique du Congo), s’est déroulé jeudi, a appris l’ACP vendredi,  de source parlementaire.

« Nous devons sincèrement remercier le bureau provisoire particulièrement l’honorable président et ses secrétaires qui ont pu conduire de main de maître cette période de la session inaugurale et extraordinaire clôturée par l’élection de membres du bureau définitif que nous sommes. Après notre installation en date du 28 mars dernier, dès lors il fallait aller jusqu’à la passation du pouvoir et de responsabilité », a déclaré le président de l’organe délibérant provincial de l’Ituri, Samuel Ajaruvwa Djalajek, à l’issue de cette solennité. 

« Nous sommes conscients de tous les défis qui se trouvent au sein de notre assemblée provinciale et nous avons donc la responsabilité de nous y mettre », a-t-il rassuré.

Concernant la suite des activités au sein de cette première institution provinciale, Samuel Ajaruvwa Djalajek, a expliqué que « Les activités sont bien définies par le règlement intérieur. Le bureau définitif installé, il faut un peu rapidement compléter les différents organes. Pour le moment nous avons l’organe suprême qui se trouve être la plénière, nous avons également le bureau définitif, mais nous devons compléter les organes avec les groupes parlementaires, les commissions permanentes, le comité de sages, et les non-inscrits. Devant nous pointe à l’horizon l’élection de sénateurs ». 

Pour sa part le président du bureau provisoire Me Étienne Unega Ege s’est dit heureux de la mission accomplie par son équipe qui a réussi à épuiser tous les points qui étaient à l’ordre du jour de la session extraordinaire inaugurale. 

« Pendant toute la session extraordinaire inaugurale, nous avons fait examiner tous les points inscrits à l’ordre du jour conformément à la Constitution et aux lois de la République. Nous avons chuté avec le dernier point inscrit à l’ordre du jour de la session extraordinaire inaugurale qui consistait aux élections et installation de membres du bureau définitif » a-t-il conclu.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet