Kasaï Central : une structure décrie le désistement des candidatures féminines aux prochaines législatives

Kananga, 01 août 2023 (ACP).- Bon nombre des femmes ne se sont pas portées candidates aux prochaines législatives dans les partis et regroupements politiques au Kasaï Central, en RDC, en dépit de la sensibilisation menée par des structures, a appris, vendredi, l’ACP, d’une organisation de la société civile.

« En dépit de la détermination des organisations politiques de faire amener l’agenda de l’inclusion du genre dans les processus électoraux, beaucoup d’entre elles n’ont pas osé faute des moyens pour battre campagne », a relevé le coordonnateur du réseau de protection des droits des enfants et des femmes (REFDEF), M. Félicien Matamashi.

Il a indiqué à ce sujet que : « la plupart des organisations féminines ont noté que les femmes se sont retracées malgré les ambitions de briguer un mandat électif par manque des ressources financières et matérielles qui a constitué un handicap de taille pour elles ».

M. Félicien Matamashi a rappelé l’engagement par écrit des formations politiques disposées à aligner 50 pourcents des candidates à la suite de la sensibilisation des organisations de la société civile des droits des femmes sur la prise en compte de la parité et de l’inclusion du genre dans leurs partis politiques.

Cette vision a été appuyée par la synergie des associations d’accompagnement des femmes politiques de ce processus électoraux (SYNAFEC) qui s’était engagé à aligner des candidates sur des listes lors des prochaines échéances électorales.

15,8 pourcent seulement des dossiers des candidatures féminines ont été enregistrés aux bureaux de réception et de traitement des candidatures (BRTC) de la CNI en RDC aux prochaines législatives, a rappelé une source proche de la CENI.

ACP/C.L

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet