Kinshasa: caravane motorisée pour présenter la logistique destinée à l’opération « panthère noire »

Kinshasa, 14 avril 2024(ACP).– Une caravane motorisée pour présenter la logistique destinée à l’exécution de l’opération de traque des inciviques dénommée « Panthère noire », a été organisée samedi à travers les artères de la ville de Kinshasa, en République démocratique du Congo, a-t-on appris dimanche dans un communiqué.

« Une caravane motorisée a été organisée le week-end, pour présenter les nouveaux véhicules anti-émeutes destinés à l’opération « Panthère noire ». L’objectif n’était pas d’intimider, mais d’assurer la population qu’elle est bien sécurisée. C’est pour dire aux Kinois et aux autorités, qu’ils peuvent dormir tranquillement. Aujourd’hui, la population kinoise doit garder à l’esprit que la police, grâce à l’opération « Panthère noire », a atteint un niveau supérieur. Elle vient de montrer sa capacité de réprimer et de prévenir les crimes. L’autorité  nous a doté des véhicules et tous les moyens logistiques qu’il fallait pour montrer que la police a atteint un autre niveau de prévention et de répression », a-t-on lu dans le communiqué.

Peter Kazadi, vice-Premier ministre en charge de l’intérieur

Selon ce document, le vice-Premier ministre en charge de l’Intérieur était présent au début de ladite caravane motorisée. Il s’est adressé aux éléments de la police en ces termes: « Devant vos chefs, je vous dis trop c’est trop! Le chef de l’Etat m’a instruit. Il n’a plus envie d’entendre parler de Kuluna dans ce pays. On commence par  Kinshasa, après l’opération va s’étendre dans différentes provinces. Kinshasa c’est le miroir du pays ».

Et de souligner: « Il est impératif que les messages parviennent dans d’autres provinces, que  le phénomène Kuluna n’est plus présent dans la capitale. C’est pourquoi vous allez user de tous les moyens légaux, en respectant le droit de l’homme pour éradiquer ce phénomène ».

La même source a également précisé que cette caravane d’exhibition des engins antiémeutes dotés à la police nationale ville de Kinshasa est partie du ministère de l’Intérieur vers l’Est de la capitale en passant par le quartier Yolo, dans la commune de Kalamu avant d’atteindre le rond-point Ngaba, Matete, le quartier Mokali, dans la municipalité de Kimbanseke et celle de Masina, dans le district de la Tshangu (Est de la ville). L’avenue poids lourds et le boulevard du 30 juin ont constitué le point de chute.

L’opération « panthère noire » récemment initiée par le ministère de l’Intérieur, vise la traque et à l’éradication du banditisme urbain à Kinshasa dont la population est souvent victime des attaques attribuées aux inciviques communément appelés « Kuluna ». Elle a déjà commencé à porter des résultats positifs si l’on  en croit aux témoignages de l’autorité municipale de Selembao qui a évoqué le rétablissement de la sécurité dans plusieurs quartiers de son entité.

ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet