Kinshasa : curage des caniveaux des principales avenues de Kalamu

Kinshasa, 2 février 2024(ACP).-Les travaux de curage des caniveaux sur les avenues Elengesa, Mompono, Force, Maringa, Oshwe, dans la commune de Kalamu au centre de la ville de Kinshasa en République Démocratique du Congo, ont été lancé vendredi, sous la supervision et la conduite de l’entreprise « Groupe d’étude et d’intervention » « GEI », a-t-on constaté.

« Ces travaux sont initiés par l’impulsion du chef de l’État et les orientations des autorités de la commune, parce qu’on a remarqué que ces derniers temps, plusieurs quartiers de Kinshasa sont inondés, aussi à cause du remplissage des immondices dans les caniveaux déjà pleins. On a, pour notre compte, un lot de quelques avenues de Kalamu entre autres : Elengesa, Mompono, Oshwe, Maringa, et force », a déclaré Firmin Nsadisa, superviseur.

Il a signifié que ces travaux vont s’effectuer pendant 30 jours ouvrables hors intempéries.

« Pour ce début, jusque-là, les seules difficultés rencontrées se situent au niveau de l’accueil de la population qui n’avale toujours pas notre présence car elle estime et pense que nous faisons juste un travail de formalité alors que techniquement cela contribue à grande échelle à la respiration de la ville, et aussi certains emplacements le long des routes qui nous empêchent de travailler selon les normes », a-t-il déploré.

L’ingénieur Firmin Nsadisa a rassuré aux habitants de ce coin du bon déroulement de cette initiative car selon lui, les endroits appropriés pour l’évacuation des décharges ont été bien aménagés dans le cadre de leur opération.


Il a, par ailleurs, invité la population, à ne pas jeter des déchets dans les caniveaux après leur départ et de bien se comporter afin d’aider à la réalisation de cette mission.

Le curage des caniveaux sur la route « université »exigé par les habitants du quartier Yolo sud


Dans un autre registre, les habitants du quartier Yolo-sud  dans la commune de kalamu, ont également exigé des autorités municipales, les travaux de curage des immondices, le long de la route université dans la partie Yolo-sud , dans son tronçon compris entre le rondpoint Ezo et Kapela.

« Cette réalité étant amplifiée par le manque de curage, nous en appelons et sollicitons des autorités compétentes de notre commune d’instruire des travaux pour curer ces caniveaux afin de nous épargner de certaines maladies opportunes », a déclaré Christian Djamba, habitant.

Et d’ajouter : « ces caniveaux ont toujours été remplis d’immondices, ce qui  fait qu’à chaque fois qu’il pleut, nous sommes victimes de débordement des eaux de pluies qui entravent la circulation et nous empêchent de traverser la route pour aller de l’autre côté ».
Selon eux, ces ordures qui élisent domicile dans cet axe proviennent du rondpoint Ngaba.

« Ces sont les eaux de pluie qui les ont transportées de Ngaba  jusqu’ici, on doit dégager et agrandir ces canalisations pour faciliter le passage », a laissé entendre Joël Mbedi, chauffeur de métier, un autre usager de cette route.

Cette situation qui est à la base du manque fluidité de la  circulation des véhicules et dérange le déplacement paisible des personnes tout en favorisant l’insalubrité dans l’environnement, n’a pas laissé indifférent, le service de cette municipalité commis à cette responsabilité.

« Les responsabilités sont partagées car certains habitants ont l’habitude de se réveiller très tôt pour jeter des immondices dans les passages des eaux, ce qui occasionne une grande quantité d’ordures et après chaque pluie, on doit maintenant procéder au curage vu que les eaux de pluies ramènent les décharges d’un coin vers un autre coin », a fait savoir Frédérick Weloli, chargé de l’environnement et du développement durable de cette commune.

Il a indiqué que la mairie bien qu’entreprenant à son niveau et selon son agenda les curages de plusieurs endroits de son secteur où se répètent  les mêmes circonstances, reste toutefois ouverte aux éventuelles sollicitations d’accompagnement des organisations et associations de la population pour faire face de manière promptue et efficace à ces dommages. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet