Nord-Kivu : des attentes de la population durant le 2e mandat du Président réélu

Goma, 21 décembre 2024 (ACP).- Diverses attentes ont été formulées, samedi, par les habitants du Nord-Kivu à l’occasion de l’investiture du chef de l’Etat réélu, Tshisekedi Tshilombo Félix-Antoine qui a prêté serment au stade des Martyrs de Kinshasa.

« J’attends du président Félix Tshisekedi, la réouverture de la route Goma-Rutshuru-Butembo car nous souffrons depuis que cette route n’est plus accessible à cause  du M23. Nous hésitons actuellement de passer par Masisi pour atteindre Kanyabayonga puis Butembo et Beni, cette route est actuellement trop risquée et coûteuse« , a déclaré Mme Alphonsine Nemele, une opératrice économique habitant  à Goma (Nord-Kivu) dans l’est de la République démocratique du Congo.

Pour l’association féminine dénommée Union congolaise des femmes des médias (UCOFEM/Nord-Kivu), le chef de l’Etat, pour son deuxième mandat, devra s’employer à rétablir l’autorité de l’État dans le territoire de Masisi où elle encadre les femmes rurales pour leur auto prise en charge.

 « Nous demandons au chef de l’État, durant son 2e mandat, de restaurer l’autorité de l’état dans le Masisi pour que la femme rurale se prenne en charge« , a  recommandé Mme Florence Kavira, directrice provinciale de l’Ucofem/ Nord-Kivu.

Norbert Kasiwa, un ‘’gomatracien’’, abordé les yeux rivés sur un écran géant dans une terrasse, en attendant le début de la cérémonie d’investiture, beaucoup d’efforts devront être déployés par le chef de l’État pour améliorer le panier de la ménagère, augmenter la solde des militaires et des policiers ainsi que le salaire des enseignants.  Il pense qu’en agissant ainsi, le Président réélu aura donné « de la  valeur à notre armée, que les militaires cessent de trahir le pays, ainsi nous aurons un Etat fort en Afrique« .

« Je suis très ravi de la réélection du président Félix-Antoine Tshisekedi et aujourd’hui son investiture. Je le tiens au mot, le président a dit qu’il va bouter hors du territoire congolais les terroristes du M23″, a dit Héritier Bisimwa, un des téléspectateurs trouvés devant un écran géant dans un débit des boissons au rond-point Cajed du quartier Ndosho de la commune de Karisimbi, ouest de la ville de Goma (Nord-Kivu), Est de la République démocratique du Congo.

Déroulement normal des activités avec espoir d’un changement

L’investiture du président Tshisekedi est observée de loin avec une attention soutenue, samedi, par les habitants de la ville de Goma chef-lieu du Nord-Kivu dans l’est de la RDC. 

« Nous prions beaucoup pour lui pour que son second mandat soit fructueux surtout pour nous de l’Est. Nous aimerions voir son plan être réalisé comme prévu« , a dit Roger Mumbere Malengera, habitant de Goma.

La population reste sur sa soif de voir le chef de l’État restaurer la sécurité dégradante dans la partie Est de la RDC. Toutefois, les efforts consentis en dépit de petites failles, font renaître l’espoir au vu de l’évolution sur les lignes des fronts avec les frappes aériennes sur les positions rebelles.

 » Nous espérons à la restauration de la paix dans la région est notamment Masisi, Rutshuru, Nyiragongo et Beni ou les terroristes menacent la quiétude de la population. Nous le connaissons comme un vrai patriote (Muzalendo), qu’il forme plus de militaires pour mettre fin aux tentatives des pays voisins qui veulent à chaque fois déstabiliser notre pays, « a-t-il ajouté avant de féliciter le chef de l’État pour la réussite du projet de la gratuité. 

A lui de poursuivre : « nous avons vu l’école primaire étudier dans la  gratuite. Qu’il fasse de même pour l’école secondaire« 

Des défis énormes devant le Président réélu

 « Les grands défis qui  attendent le Président réélu, c’est notamment,  le défi sécuritaire d’abord ici dans l’Est. C’est le grand problème d’abord. Étant le père de la nation, il incarne d’abord l’unité de la République, Il soit rassembler le peuple congolais et les amener au travail. En ce moment le président de la République doit travailler pour le peuple. Nous devons jeter des jalons pour remonter ce pays, parce que nous l’avons retrouvé dans le conflit et c’est résolu. Nous devons continuer à travailler« , a déclaré, Franck Nyumba, Vice-président à la fédération urbaine de l’UDPS/Goma.

 » Nous remercions Félix Tshisekedi pour sa réélection, et nous l’accueillons avec un cœur serein car nous l’aimons. Néanmoins nous ne lui demandons que trois choses; il doit finir avec le M23 à Rutshuru et Masisi »,  a recommandé Elisha Mudhahinga, Taximen-Moto de la ville de Goma, abordé au parking Office des routes.

A lui d’enchainer que le Chef de l’Etat « doit aussi voir dans quelle mesure palier à l’insécurité grandissante dans laquelle nous vivons actuellement dans la ville de Goma mais aussi à Beni et dans nos villages. Le taux d’échange nous dérange beaucoup surtout nous les motards. Le président Félix Tshisekedi doit faire ce problème une priorité dans ce mandat. Les clients nous paient en franc, mais quand nous allons faire le versement de recette à nos boss, de fois nos boss,  nous exigent de verser la même recette en dollars américains et ça complique les choses. Vraiment le président Félix-Antoine doit baisser le taux du dollar. C’est ce que nous attendons de lui vraiment ».

Butembo : pérenniser la gratuité de l’éducation de base

Pour sa part, Kambale Bangahe Reagan, président honoraire du parlement d’enfants de Butembo, « le président de la République réélu doit s’investir pour pérenniser  la gratuité de l’enseignement primaire et l’élargir même au niveau du secondaire  tout en améliorant la qualité de l’enseignement« 

La cheffe du bureau urbain de genre, famille et enfant en ville de Butembo, Est de la RDC, au Nord-Kivu, Mme Odile Mabanza, a également émis le souhait « de voir le président, son excellence Antoine Félix Tshisekedi poursuivre sa politique de la gratuité de l’enseignement de base et la prise  en charge de la maternité« . ACP/ C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet