Nord-Kivu : le code d’éthique et de déontologie recommandée aux journalistes.

Goma, 03 mai 2024(ACP).- Le respect de la déontologie et des lois de la République ont été recommandée ce vendredi par le Gouverneur de la province du Nord-Kivu  aux journalistes oeuvrant dans cette partie de la république démocratique du Congo seule façon d’assurer la liberté de la presse.

« Ce n’est nullement l’intention de dire que vous devez  travailler dans le régime des sans entraves mais plutôt des pleins professionnels des responsabilités en suivant le paysage fonctionnel de votre profession devant se dessiner et se façonner », a recommandé le général major Cirimwami Nkuba Peter, gouverneur de la province, avant d’appeler les professionnels des medias « au respect du code d’ethnique et de la déontologie des journalistes congolais, la Constitution de la république démocratique du Congo, le code numérique  congolais, la nouvelle loi régissant la liberté de presse, la régulation du contenu par le conseil superieur de l’audiovisuel et de la communication ».

La présidente sectionnaire de l’Union nationale de la presse au Nord-Kivu, Mme Rosalie Zawadi, a pour sa part, peint le tableau moins reluisant du secteur médiatique dans cette partie de la RDC avant d’en appeler à plus d’efforts en conformité avec le thème local à savoir « silence aux armes, voix aux journalistes. Soutenez la presse au Nord-Kivu ».

« Il est impossible d’exercer notre métier dignement dans  des conditions précaires », a fait observer le Présidente de la corporation  comme pour déplorer la précarité dans laquelle travaillent nombreux journalistes sans salaires ni contrats de travail. Elle  a ainsi fait un plaidoyer soutenu en faveur des journalistes déplacés ayant fui leurs milieux naturels à la suite de la guerre du M23.

Des témoignages émouvant qui retracent les parcours des journalistes déplacés ont été présentés à l’assistance qui a été témoin des difficultés auxquels continuent à faire face les confrères et consœurs ayant trouvé asile en ville de Goma.

Deux exposés ont bouclé la journée de réflexion entre autre « la presse au service de planète : crise environnementale et urgence du journalisme » puis enfin « les défis de l’exercice du métier de journaliste dans le contexte actuel du Nord-Kivu ». ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet