Sud-Kivu : la jeunesse d’Uvira s’engage à utiliser rationnellement les réseaux sociaux

Uvira, 14 janvier 2024 (ACP). – La jeunesse de d’Uvira, au Sud-Kivu en République démocratique du Congo, s’est engagée, samedi, à utiliser rationnellement les réseaux sociaux afin de promouvoir la paix et la cohabitation pacifique pour un avènement de paix dans cette entité, a appris l’ACP des sources locales.

« A l’issue des travaux, les jeunes se sont engagés à utiliser rationnellement les réseaux sociaux dans l’objectif de promouvoir la paix et la cohabitation pacifique pour un avènement de paix. Cela veut dire qu’ils se sont engagés pour que personne n’en prétexte ignorance après. C’est-à-dire, qu’il y a un document de référence qui devrait être un code de conduite où chacun devra prendre en compte dans ses agissements, comportements et attitude », a indiqué Egide Kitumaini, facilitateur et secrétaire exécutif de l’Union national de la presse du Congo (UNPC).

Et d’ajouter : « Si chaque jeune dans chaque quartier aura déjà ce code afin de savoir quel comportement à adopter afin que la paix soit au rendez-vous et qu’il ne soit plus manipulé par certains politiciens mal intentionnés, ça serait un engagement des jeunes qui va permettre à la paix de régner dans la communauté surtout dans la mairie d’Uvira et ses périphéries ».

Il a ensuite indiqué que pendant quatre jours, les jeunes ont suffisamment échangé et ont vu qu’il avait des faiblesses par rapport à la gestion rationnelle de l’information, de la rumeur mais également des réseaux sociaux qu’ils utilisent mais pas rationnellement parce qu’ils n’en tirent pas bénéfice.

« Nous avons également discuté sur la sécurité des données personnelles et on a vu qu’il y a l’importance quand on sécurise ses données personnelles à travers différentes astuces, notamment avoir des mots de passe qui sont forts. Chacun a donné ses expériences, a-t-il indiqué, parce que les arnaqueurs sont nombreux contre les utilisateurs qui n’ont pas suffisamment un bagage pour lutter contre le piratage des différents comptes, les arnaques dans les réseaux sociaux et nous les avons montré comment sécuriser les données pour qu’il ait une paix qui s’instaure afin qu’il ait la tranquillité dans la communauté pour concourir à une ville d’Uvira paisible où les gens échangent et vivent en paix pendant cette période postélectorale.

Cette activité qui a duré deux jours, a été organisé par le Centre de développement intégral de l’enfant rural (Cedier), dans le cadre du projet Ma responsabilité pour la paix et la cohésion sociale dans la mairie d’Uvira, financé par la Coopération Allemande GIZ, signale-t-on.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet