Kinshasa : le personnel soignant formé à la prise en charge des fistules obstétricales

Kinshasa, 25 février 2024 (ACP).- Les membres du personnel soignant œuvrant en République démocratique du Congo (RDC), ont été formés à la prise en charge de la fistule obstétricale (FO), lors d’une session organisée samedi, en présentiel et en ligne à Kinshasa, sous le thème: « Prise en charge de la fistule obstétricale en RDC ».

« Cette formation continue a pour objectif d’apprendre aux membres du personnel soignant que sont des étudiants, des médecins et des paramédicaux issus des différentes universités et des institutions hospitalières, la prise en charge correcte de cette anomalie de la fistule obstétricale, c’est-à-dire, examiner et faire un bon diagnostic », a déclaré Dr Lucien Wasingya Kasereka, formateur de la session.

« La raison dont nous vous avons invité est d’agrandir la famille car sans le travail en équipe, l’ASBL (FISPRO-DRC) ne saura jamais aider des milliers des femmes qui souffrent de la fistule obstétricale », a-t-il poursuivi.

Pour le Dr Wasingya, la prise en charge de la fistule obstétricale est essentiellement chirurgicale. Il a défini la fistule obstétricale comme une connexion anormale entre la vessie ou le rectum et le vagin, causée soit par une blessure pendant l’accouchement, soit par un cancer ou encore par une radiothérapie et des complications chirurgicales.

Il a, à cette occasion, donné quelques principes de la prise en charge chirurgicale de cette anomalie notamment de bien exposer les structures, de faire un bon décollement de la muqueuse vaginale et une bonne mobilisation de la vessie avec ravivement des berges de la fistule, la protection des uretères, la réparation sans tension et le soutien de l’urètre en cas de besoin.

Au cours de cette formation, une vidéo a été balancée pour permettre aux participants de lier l’utile à l’agréable, après la phase de questions-réponses ainsi que des témoignages de différentes femmes guéries de cette anomalie.

Organisée par l’ASBL internationale « Substance grise », par le biais de son département de Formation en partenariat avec « FISPRO DRC », cette session de formation a été clôturée par la remise des brevets aux participants.

810 patientes soignées de janvier 2021 à février 2024

Par ailleurs, le fondateur et directeur de « FISPRO-DRC », Dr Lucien  Wasingya Kasereka, a fait savoir que 810 patientes ont été soignées de la fistule obstétricale et ont bénéficié de la réinsertion psycho-socio-économique entre janvier 2021 et février 2024.

Pour la même période, a-t-il dit, 12 médecins ont été formés sur la prise en charge de fistules obstétricales tandis que, 33 infirmiers, sages-femmes et anesthésistes ont été formés sur les soins pré et post opératoires ainsi que 327 paramédicaux  sur le même sujet.

FISPRO-RDC  milite dans la restauration de la dignité de la femme victime des fistules obstétricales en RDC.  Sa mission tourne autour de quatre axes, notamment la formation des prestataires de santé en la matière, le traitement de la fistule-obstétricale et la réintégration socio-économique des patientes. ACP/KHM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet