RDC : élaboration de la feuille de route de l’initiative santé mentale au travail

Kinshasa, 16 avril 2024 (ACP).- L’élaboration de la feuille de route de l’initiative santé mentale (SM) au travail, est au centre d’un atelier de réflexion, organisé du 16 au 20 avril à Kinshasa en République démocratique du Congo(RDC) par les Programmes nationaux de santé mentale et de santé au travail.

« Il a été question d’élaborer la feuille de route de l’initiative santé mentale au travail pour contribuer à sa promotion et à son bien-être en milieu du travail en RDC », a déclaré M. Gédéon Samba Nkanda, directeur  du programme national de santé mentale en RDC.

Selon lui, la santé mentale au travail est un état dynamique dans lequel un individu est capable de mobiliser ses compétences cognitives, affectives et comportementales pour s’adapter de manière efficace aux exigences de son travail, sans en subir de conséquences négatives sur son bien-être émotionnel, psychologique et social.

Cette contribution à la promotion de la SM et du bien-être en milieu du travail en RDC, a-t-il ajouté, se matérialise, spécifiquement par la gestion des risques psychosociaux, la formation des managers à la SM et autres.

 « Les milieux de travail permettent aux gens (60% de la population mondiale) de se sentir productifs et favorisent le bien-être des employés en maintenant une bonne santé mentale qui peut être une source de stress et d’augmentation des maladies et des problèmes de santé mentale », a soutenu M. Samba.

«  Nous avons réfléchi sur comment lancer cette initiative de santé mentale  au Congo. C’est une recommandation de l’OMS et l’OIT qui pendant  5 jours de travaux, différents acteurs  et experts,  allons réfléchir sur comment lancé cette initiative », a-t-il dit.

« Parce que, pour nous, promouvoir la santé mentale aux milieux du travail au Congo c’est assurer le développement durable », a-t-il ajouté.  

A l’issu de cet atelier, a-t-il poursuivi, « nous allons produire une feuille de route sur l’initiative santé mentale au travail ISMETRDC. Il s’agira de définir de grandes étapes pour implémenter cette initiative de santé mentale au travail tant  dans le milieu public que privé ».

Cette initiative est très importante, car elle permet de conjuguer les efforts étant donné que la santé mentale est transversale, tout comme la prise ou la consommation de la drogue. Elle touche tous les aspects de la vie, a soutenu Dandy Yela, directeur pays de la fédération mondiale contre les drogues.  

 » Dans la stratégie qui sera mise en place et dans la feuille de route qui sera élaborée il faudra que l’aspect lié au substance soit également mise en compte parce qu’il y a beaucoup d’employés qui en souffrent et si cet aspect ne pas mise en compte ça sera comme un travail qui n’est pas fait dans sa totalité « , a souligné M. Yela.  » Donc pour nous la fédération mondiale de lutte contre la drogue notre présence et participation dans cet atelier est cruciale parce qu’il y a beaucoup d’employés qui consomment de l’alcool, du tabac et d’autres types des substances et qui souffrent de troubles cela impacte leur productivité et leur rendement au travail « , a laissé entendre le directeur pays de la fédération mondiale de lutte contre la drogue.

Cet atelier est venu au bon moment, car il offre la possibilité de réfléchir ensemble pour dégager une nouvelle stratégie qui aborde  des problèmes de santé mentale au travail  et l’aspect lié à la drogue.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet