RDC: la maquette de formation de la filière de médecine légale en élaboration

Kinshasa, 14 mai 2024 (ACP).– L’élaboration de la maquette pour la mise en place de la filière de médecine légale, est au menu d’un atelier ouvert mardi à Kinshasa  en République démocratique du Congo (RDC) et qui  réunit pendant 6 jours les experts de différents secteurs.

« C’est une opportunité de former nos propres médecins légaux, qui  aiderons le pays à ne pas recourir à l’expertise extérieur. Aussitôt que la maquette sera élaborée, un arrêté sera signé pour avoir les cours de médecine légale en RDC », a déclaré Muhindo Nzangi, ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire.

 Il a salué l’appui considérable du bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) pour l’organisation de cet atelier, en exprimant sa détermination d’apporter les réformes dans l’enseignement supérieur, notamment par l’introduction du système MLD.

Par ailleurs M. Patrice Vahar, directeur du BCNUDH,  a salué cette franche collaboration avec l’université de Kinshasa.

« L’objectif de ce  projet est de multiplier les connaissances dans le secteur de la médecine légale qui fait de la justice congolaise l’un des modèles sur le continent c’est-à-dire la rigueur dans la médecine légale », a-t-il dit.

Pour la famille de nations unies, a-t-il souligné, la mise en place de la filière médecine légale dans les universités de la RDC, est un investissement très important, car l’un des indicateurs de performance, c’est de contribuer à l’émergence de base critique des experts capables de pérenniser les investissements. ACP/Kayu

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet