RDC-Côte d’Ivoire : 3ème demi-finale des Léopards contre un pays hôte(De nos envoyés spéciaux Paul KAZOZO et Gaby Masumbuko)

Abidjan, 04 février 2024 (ACP).– Les Léopards de la République démocratique du Congo vivront leur 3ème demi-finale en 5 éditions, contre un pays organisateur, de la 34ème Coupe d’Afrique des nations (CAN) de football 2023, selon les statistiques de la Confédération africaine de football (CAF).

Selon le calendrier des demi-finales, le mercredi 7 février prochain, au stade Olympique Alassane Dramane Ouattara d’Ebimpe, à Abidjan, la capitale de la Côte d’Ivoire, les Léopards de la République démocratique du Congo croiseront les Éléphants de ce pays, sous le coup de 20h00, heure locale et 21h00, heure de Kinshasa.

Selon les archives de l’instance du football continentale, avant cette explication contre les pachydermes Ivoiriens, les Léopards de la RDC, ont, déjà par deux fois, croisé un pays organisateur. Par deux fois aussi et pour le cas d’espèce, les Fauves congolais  en sont sortis la tête haute de ce genre de duels et avec au bout, le titre suprême continental, à l’issue de la finale.

L’Ethiopie premier cas et première victime

En match des demi-finales contre le pays organisateur, les Léopards de la RDC, alors Congo Kinshasa ont vécu la toute première expérience du genre, à la Can 1968, en Ethiopie, contre les Antilopes d’Abyssinie de ce pays.

Ainsi, le 19 janvier 1968,  les Léopards s’étaient imposés sur ces derniers sur le score de 3-2, après prolongations. Les buts des fauves congolais ont porté l’empreinte de Raoul Kidumu Mantantu (3ème) et deux autres de Léon Mungamuni (16ème  et 100ème).

Les Pharaons d’Egypte, deuxième proies

Ces Léopards ont livré leur deuxième match de demi-finale de la série contre le pays organisateur, en 1974, au Caire, contre les Pharaons d’Egypte.

Ainsi, les Léopards alors Zaïre l’avaient emporté par 3-2. Pourtant, les Léopards, chapeautés par le sélectionneur national, le Yougoslave Blagoje Vidinic, étaient menés 0-2, grâce à un but de feu Mwepu Ilunga (41ème, contre son camp) et un autre d’Abo Greisha (54ème).

A la reprise, le onze national de la RDC a remonté la pente, au point de gagner après un doublé de feu Pierre Ndaye Mulamba (55ème et 72ème) et une autre réalisation de Raoul Kidumu.

Aboutissement des deux expériences au sacre

Les deux cas des matches des demi-finales livrés par les Léopards de la RDC, les ont propulsés jusqu’en finale qu’ils ont, du reste, remporté.

En 1968, l’équipe nationale de la RDC avait dominé les Black Stars du Ghana (1-0), avec un but de feu Pierre Kalala Mukendi, alias Yaoundé. En 1974, les Léopards avaient dicté leur loi sur les 11 Kenneth Kaunda ou les KK Eleven, les actuels Chipolopolos de la Zambie, dans un double final. La première s’était soldée sur le score de 2-2 et la seconde a connu la victoire des Léopards sur les Chipolopolos de la Zambie, par 2-0.

Deux Can sans titre et deux demi-finales perdues

Au regard de ce qui précède, chaque fois que la RDC a gagné ses matches des demi-finales, les Léopards s’offrent au finish le trophée du sacré.

Au regard des statistiques de la CAF, sur un total de 4 matches de demi-finales de la Can, les Léopards en ont perdu 2. Le premier en 1998, au Burkina Faso, où les Léopards, entraînés par feu Prof Watunda Iyolo, avaient succombé en demi-finales, contre les Bafana-Bafana de l’Afrique du Sud, par 1-2. Bembwana (48ème) avait marqué le seul et unique but de la RDC alors que Benny McCarthy (60ème et 112ème), pour l’Afrique du Sud.

Le 2ème, en 2015, en Guinée Equatoriale, contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire, par 1-3.

C’était le 4 février, avec un but de Dieu Merci Mbokani pour les Léopards de la RDC. Pour les Ivoiriens, Yaya Touré (20ème), Gervinho (41ème) et Wilfried Kanon (68ème).

Deux fois une 3ème place

Les statistiques de la CAF renseigne que chaque fois les Léopards ont perdu en demi-finales, ils terminent toujours à la 3ème place du classement final. Ils l’ont fait en 1998, en battant le  Burkina Faso, pays hôte, dans une rencontre restée à  jamais historique, par 4-4, après prolongations et 4-1, aux tirs au but.

En 2015, sous la houlette de l’entraîneur Jean Florent Ibenge Ikwange, les Léopards l’avaient emporté devant le Nzalang national de la Guinée Equatoriale, par 4-2 aux tirs au but alors que le score était de 0-0 à la fin du temps réglementaire et des prolongations.

La RDC et son destin en main

Au regard de ces statistiques, une victoire des Léopards sur les Éléphants de la Côte d’Ivoire est de bon augure pour la RDC, jusqu’à preuve du contraire, maître de son destin. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet