RDC : processus de qualification des athlètes pour les Jeux de la Francophonie  

Kinshasa, 13 mars 2023 (ACP).- La Fédération d’athlétisme du Congo (FEACO) s’est lancée dans le processus des tests préparatoires qualificatifs des athlètes  aux 9èmes Jeux de la Francophonie, a déclaré dans un entretien lundi à l’ACP, le Directeur  national technique (DTN)  de cette instance sportive, Hugues Mafo.

«  La Fédération s’est lancée dans le processus des tests préparatoires qualificatifs de différents athlètes du pays en prévision des 9èmes Jeux de la Francophonie de Kinshasa », a dit le Directeur national technique, précisant que ce processus est une exigence pour tout athlète retenu pour participer à ce rendez-vous international de l’espace francophone. Ce processus, a-t-il ajouté, consiste à jauger chaque athlète à travers des meetings qui s’organisent à travers les différents pays, membres de la Fédération internationale d’athlétisme.

« C’est à l’issue d’un meeting que l’athlète récolte des points requis équivalant à un minima de performances qu’il peut être éligible à la qualification dans une  compétition », a insisté Hugues Mafo, indiquant par ailleurs, que deux athlètes congolais vont déjà participer aux épreuves de « World tous »,  au Djibouti et en île Maurice. Nathan Kilombe sera aligné aux 800 m et Evariste Mabiala à l’épreuve de 1000 m.

Et de conclure : « il y a d’autres meetings par celui de Dakar au Sénégal, de Douala au Cameroun, de Libreville au Gabon, la Fédération y est invitée et a le privilégié d’aligner  au moins quatre autres athlètes dans ces meetings, C’est donc à l’issue de tous ces meeting que la Fédération d’athlétisme du Congo sera en mesure de dresser sa listes des athlètes ».

137 athlètes dans 25 épreuves, prévision de la Fédération aux 9èmes Jeux de la Francophonie

Dans ces prévisions, la Fédération d’athlétismes du Congo (FEACO) envisage d’aligner 137 athlètes dont 69 messieurs et 68 dames sur un total des 25 épreuves retenues à ces 9èmes Jeux de la Francophonie, a signifié le Directeur national de cette instance sportive, Hugues Mafo.

« La Fédération entend aligner au moins 137 athlètes aux Jeux de la Francophonie », a ajouté le Directeur national technique, soulignant que dans ce lot, la Fédération ambitionne de faire participer aussi 20 athlètes congolais de la diaspora entre autres ceux de l’Afrique, l’Europe et des Etats-Unis d’Amérique.

Pour l’instant, a-t-il dit, les athlètes sont repartis dans trois camps d’entrainements à raison de 50 athlètes par site, notamment : Kinshasa au stade des Martyrs, le Grand Katanga pour les athlètes de Lubumbashi et Kolwezi au stadium du chef-lieu du Lualaba, et ceux du Nord et Sud-Kivu au centre Kiroshe, à Goma. Ce dernier site  connait des sérieux problèmes suite à la guerre de l’agression rwandaise avec leurs supplétifs du M23. C’est la raison pour laquelle certains de ces athlètes vont  rejoindre la ville de Kinshasa, la semaine prochaine.

La Fédération prévoit aussi un autre camp local promis par le gouvernement. Ce camp devra rassembler tous les athlètes au mois d’avril prochain,  pour parfaire son bloc d’athlètes en vue de constituer une équipe, a-t-on appris à la FEACO..

« Ce camp constituera la phase ultime de la préparation locale des athlètes congolais. Cette préparation aboutira aux préparatifs de championnat d’Afrique d’athlétisme des U-18 et des U-20, à Lusaka, la capitale de la Zambie, où la RDC va participer à un championnat couplé, du 29 avril au 03 mai  prochain », signale-t-on.

 ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet