Après le Sommet extraordinaire de la SADC, le Président sud-soudanais arrive à Kinshasa

Kinshasa, 24 mars 2024 (ACP).-Le Président de la République du Sud-Soudan, Salva Kiir, est arrivé dimanche à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo en provenance de Juba, pour des consultations, selon la Présidence congolaise.

« Programme chargé pour le président Salva Kir du Soudan du Sud, arrivé dimanche à Kinshasa capitale de la République démocratique du Congo, pour des consultations en vue du rétablissement de la paix et la sécurité dans la région d’Afrique de l’est EAC dont il assure la présidence tournante », a indiqué la source.

Un tête-à-tête est prévu avant des travaux au Palais de la Nation, les bureaux officiels du chef de l’Etat, a-t-on ajouté.

Cette visite est intervenue  au moment où les pays contributeurs des troupes de la Mission militaire de la Communauté de développement de l’Afrique australe (SAMIRDC) ont tenu samedi à Lusaka sous la direction du Président zambien, un sommet extraordinaire visant à évaluer la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC et au Mozambique.

Il s’est agi là du sommet des chefs d’Etats contributeurs de la SAMIRDC qui a remplacé, au début de cette année,  les troupes de l’EAC (Sud-Soudan, Kenya, Ouganda et Burundi) jugées inefficaces par le gouvernement congolais.

L’EAC ne manque pas de suivre, non sans intérêt,  l’évolution de la situation sécuritaire dans la région des grands Lacs surtout l’appui promis du Conseil et de sécurité de l’UA à la SAMIRDC.

Les assises de Lusaka  ont connu la participation des présidents Hakainde Hichilema (Zambie), Joao Lourenco (Angola), Félix Tshisekedi (RDC), Dr Lazarus Chakwera ( Malawi), Philippe Nyusi (Mozambique) et Emerson Namgangwa ( Zimbabwe).

En avril 2023, le Soudan du sud avait envoyé son contingent  de 250 militaires pour intégrer la force régionale de la Communauté des Etats  d’Afrique de  l’Est (EAC)  en vue de combattre les terroristes du M23 qui occupaient plusieurs localités du Nord-Kivu

En décembre 2023, le retrait de la force est-africaine (EAC-RF) dont Kinshasa avait refusé le renouvellement du mandat pour inefficacité, avait entrainé  le départ de 250 soldats sud-soudanais.300 militaires kenyans avaient clôturé ce retrait  le 8 décembre 2023.

Le 8 mai 2022 le Président Félix Tshisekedi et son homologue Salva Kiir s’étaient rencontrés à Juba.A cette occasion,  ils avaient échangé sur les moyens de stabiliser leurs villes frontières.

La RDC et Sud-soudan partagent une longue frontière  de près de 650 Km.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet