CAF et Canal+ sabordent les supporters congolais

(Par Mathieu Yoha)

Kinshasa, 08 Février 2024 (ACP).- En Afrique, comme partout ailleurs à travers le monde, les matchs de football constituent de grands moments festifs au cours desquels les spectacles se jouent non seulement sur l’aire du jeu, mais également dans les tribunes. Au point qu’il est de coutume aujourd’hui, à l’issue d’un grand tournoi tel que la Coupe du monde de football ou la finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN), de proclamer la meilleure équipe sur l’aire de jeu mais aussi la meilleure équipe de supporters dans les tribunes. Quoi de plus normal que les Congolais aient amené en Côte d’Ivoire, lors de  cette 34ème édition de la CAN, tous les « animateurs » qui font le spectacle dans le pays lors de grandes confrontations entre les équipes telles que TP Mazembe, l’AS V Club, le DCMP, SM Sanga Balende, le FC Saint Eloi Lupopo, le FC Renaissance, etc. question pour eux d’aller soutenir et remonter le moral du team national lors de la compétition. D’habitude, les médias qui couvrent ce genre de grandes compétitions mettent un point d’honneur à équilibrer la diffusion des images des supporters dans les tribunes. Mais contre toute attente, alors que les Léopards de la RDC  livraient leur match le plus important de la compétition, en l’occurrence la demi-finale contre les Eléphants de la Côte d’Ivoire  – le pays hôte, « Canal Plus » a choisi délibérément de zapper les supporters congolais dans les tribunes. De quoi se demander si cela était fait avec la bénédiction de la CAF, responsable n°1. C’est comme si, dans un stade envahi par près de soixante mille supporters ivoiriens qui criaient à tue-tête pour soutenir leur équipe, « Canal Plus » avait choisi son camp.  Même si ce comportement discriminatoire ne remet nullement en cause la victoire méritée des Eléphants sur les Léopards, on ne peut comprendre une telle attitude, en l’absence des explications claires des responsables de « Canal Plus ». D’aucuns ont tenté d’expliquer ce comportement hostile des Français à l’endroit des supporters congolais du fait qu’ils arboraient des calicots et pancartes appelant à la cessation immédiate du génocide perpétré dans l’Est de la RDC par les terroristes du M23 soutenus par l’armée rwandaise.

Cet argument ne peut tenir la route pour plusieurs raisons. D’abord, parce qu’aucune loi ni règle n’interdit qui que ce soit de militer pour le respect de la vie humaine, comme cela ressortait clairement des calicots arborés par les supporters congolais. Ensuite, il n’y a aucune raison pour que les Français de « Canal Plus » fassent la politique de deux poids deux mesures en matière de diffusion d’images. On sait, en effet, que « Canal Plus » a toujours diffusé des images en rapport avec la situation dans les Grands lacs africains à travers des vareuses arborées par des équipes européennes, dont une française, sur lesquelles était ostensiblement véhiculé un message appelant à visiter le Rwanda. Il n’y a donc aucune raison objective de croire que « Canal Plus » puisse interdire à certains ce qu’il permet aux autres. Ce faisant, le diffuseur français risque de perdre gros dans l’affaire s’il était boycotté par la RDC où il fait des affaires les plus juteuses en pratiquant des prix hors normes et presque usuraires. Quoi qu’il en soit, cette affaire nécessite une clarification.

La CAF s’en mêle

Car, même l’argument selon lequel « Canal Plus » n’est pas le seul diffuseur et que c’est une firme togolaise qui détient les droits exclusifs de retransmission de la CAN 2023 ne tient que difficilement la route.  

Sinon comment comprendre alors que l’on ne retrouve aucun supporter congolais même sur les images des à-côtés tournées par le diffuseur français en marge de ce big event bien suivi particulièrement dans le monde francophone ? En RDC, tout le monde veut comprendre cette attitude de partialité teintée d’hostilité du diffuseur français.   Ce qui est totalement incompréhensible pour les Congolais, c’est d’apprendre que même la Confédération africaine de football (CAF) aurait interdit que l’on ne diffuse pas les images des Congolais demandant l’arrêt des massacres dans l’Est de la RDC. Au lieu de soutenir les actions et tous les efforts déployés pour mettre un terme à ces massacres ignobles, que le monde entier réprouve, même si ce n’est que du bout des lèvres pour certains qui y tirent profit en pillant les fabuleuses richesses congolaises, voilà que la CAF empêche les Congolais de sensibiliser l’opinion publique mondiale sur ces massacres. C’est à se demander si cette confédération est dirigée par des Africains. Difficile de le croire car,  de toute évidence, elle se fait dicter ce qu’elle doit dire ou faire par ceux qui la financent, c’est-à-dire la haute finance internationale, celle-là même qui est derrière les atrocités immondes commises dans l’Est de la RDC.  ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet