Investiture du chef de l’Etat : une forte délégation du président américain dépêchée à Kinshasa

Kinshasa, 17  janvier 2024 (ACP).- Le Président américain Joe Biden a désigné mardi une forte délégation pour assister à l’investiture de Félix Tshisekedi réélu président de la République démocratique du Congo, en décembre 2023, a annoncé un communiqué de la Maison Blanche.  « La  délégation  des Etats-Unis d’Amérique  à l’investiture du président Félix Tshisekedi sera conduite à Kinshasa le 20 janvier par l’honorable Scott Nathan, directeur général de la Société américaine de financement du développement international », a-t-on lu.  Celle-ci aura pour membres : l’honorable Lucy Tamlyn, ambassadrice des États-Unis en République démocratique du Congo ; l’honorable Mary Catherine Phee, secrétaire d’État adjointe au Bureau des affaires africaines, Département d’État des États-Unis; l’honorable Monde Muyangwa, administrateur adjoint du Bureau pour l’Afrique, Agence américaine pour le développement international  et  Mme Chidi Blyden, directrice générale adjointe Millennium Challenge Corporation, a précisé le communiqué. Au lendemain de la publication des résultats de la présidentielle 2023, les États-Unis avaient félicité Félix Tshisekedi pour sa réélection pour un second mandat à la présidence de la RDC. Dans leur message, ils s’étaient dit «impatients d’élargir leur partenariat avec le gouvernement de la RDC et de travailler avec le peuple congolais pour faire progresser des intérêts mutuels». En décembre 2022, le Chef de l’État congolais  avait eu un bref entretien bilatéral avec son homologue américain à la Maison Blanche, suivi d’une rencontre multilatérale aux côtés de cinq de ses homologues africains. Leurs échanges avaient tourné, selon les médias internationaux, autour notamment  de « la situation sécuritaire  dans l’est de la RDC, de l’agression du groupe terroriste M23/RDF et de l’impérieuse nécessité de faire respecter les décisions du mini-sommet de Luanda pour un cessez-le-feu immédiat et le retrait du M23 des zones occupées ». Félix Tshisekedi et Joe Biden avaient également parlé de l’exploitation et la transformation des matières premières stratégiques en Afrique et particulièrement en RDC. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet