Journée mondiale de l’eau : Trois questions à Patrice Mbuyi, président d’une association des consommateurs

Kinshasa,  22 mars 2024 (ACP).- A l’occasion de la Journée mondiale de l’eau, célébrée le 22 mars de chaque année,   l’Association des consommateurs des produits vivriers (Ascovi)   à travers son président,  a appelé les autorités étatiques à accroître les moyens pour que cette denrée soit accessible à tous.

Tout en déplorant la dégradation progressive de la desserte dans plusieurs communes de Kinshasa et à l’intérieur du pays, Patrice Mbuyi, a  réitéré le vœu de son organisation,  de voir la fourniture de l’eau devenir gratuite, estimant que le trois quart du territoire national est traversé par les eaux.

Question 1. Quelle lecture faites-vous de la fourniture d’eau à Kinshasa et à l’intérieur du pays?

Patrice Mbuyi: « La fourniture d’eau à Kinshasa et à l’intérieur du pays n’est pas permanente. Cette situation met la population dans des conditions difficiles car de plus en plus l’eau devient rare dans les robinets de la Regideso. Cette situation oblige les ménages à se rabattre sur des puits d’eau dans les quartiers, voire vers des coins éloignés,  moyennant l’argent.

2. En tant que structure des consommateurs,  quelles démarches aviez-vous déjà menées pour vous faire entendre?

L’association des consommateurs des produits vivriers a écrit plusieurs fois aux autorités afin que l’eau soit de qualité et accessible à tous. Nous avons osé demander aux autorités pour que l’eau soit gratuite. Car le trois quarts de notre  territoire est couvert d’eau.

3. Que recommandez-vous à la Regideso ou au ministère de tutelle pour améliorer la fourniture d’eau aux ménages ?

Nous demandons aux autorités de tutelle d’aider les consommateurs à payer réellement ce qu’ils ont consommé. En plus, il faudra éviter le montant forfaitaire de paiement des factures d’eau. L’Etat a une grande responsabilité, celle  de mettre des compteurs d’eau  dans chaque parcelle.

Et comme l’indique le thème de cette année « l’eau pour la paix », doit être une réalité dans la vie du consommateur pendant cette période de réchauffement climatique et de changement climatique. Nous devons boire de l’eau de manière régulière.

L’Association des consommateurs des produits vivriers (Ascovi) fut créée en 1993et s’appelait « Association des consommateurs zaïrois » (Ascoza). L’objectif principal est la promotion et la défense des intérêts des droits des consommateurs en République démocratique du Congo. Nous travaillons en partenariat avec les ministères de l’Economie nationale, Industrie et du Commerce et de l’Office Congolais de contrôle (OCC). En 2019, l’Ascovi a donné naissance à la Fédération régionale des Associations des consommateurs de l’Afrique Centrale (Fracac). L’Ascovi est membre l’Organisation Régionale de Normalisation de l’Afrique). ACP/NGOY/LONGANGE

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet