La Communauté de l’Afrique australe invitée à  examiner la situation sécuritaire en RDC

Kinshasa, 19 Mars 2023 (ACP).- La situation sécuritaire dans l’Est de la  République démocratique du Congo, pays membre de la  Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) agressé par le Rwanda, devra préoccuper cette organisation interpellée à cet effet, samedi, par les autorités congolaises, a appris l’ACP de la Primature.

« Nous sommes reconnaissants de ce que la SADC a toujours fait pour la paix et la sécurité en RDC. Aujourd’hui encore, face à l’agression rwandaise, dont elle est victime, la RDC fait, une fois de plus, appel à la solidarité de la SADC pour le rétablissement rapide de la paix. Je demande donc au conseil des ministres de la SADC d’examiner la possibilité de la tenue d’un sommet extraordinaire consacré essentiellement à la situation sécuritaire en RDC », a déclaré le Premier ministre Sama Lukonde lors de la cérémonie d’ouverture de la session ordinaire du Conseil des ministres de la SADC à l’immeuble du gouvernement.

Ces travaux sont placés sous le thème :  » Promouvoir l’industrialisation au moyen de l’agro-transformation, la valorisation des minéraux et du développement des chaînes de valeur régionales, en vue d’atteindre une croissance économique inclusive et durable « .

 » (…) il est évident que lorsqu’un membre de la fratrie SADC est attaqué, nous sommes tous attaqués. C’est pourquoi, nous comptons sur la SADC dans la lutte contre la menace que représente l’agression rwandaise », a-t-il ajouté.

Pour Sama Lukonde, l’instauration de la paix et de la sécurité durables dans la partie Est de la RDC est non seulement bénéfique à la RDC, mais aussi à l’ensemble de la région de la SADC, du fait qu’elle permet à la communauté de réaliser ses objectifs.

Sommet extraordinaire de la SADC sur la RDC

Aussi, a-t-il appelé à la tenue d’un sommet extraordinaire de la SADC consacré à cette situation, ajoutant que la RDC compte sur la solidarité de cette communauté, « comme cela a déjà été le cas par le passé, dans la lutte contre la menace que représente l’agression rwandaise.

Faisant allusion aux propos de Franz Fanon qui disait « l’Afrique a la forme d’un revolver dont la gâchette se trouve en RDC », le Premier Ministre congolais s’est demandé si la SADC peut rêver et croire réellement à un développement intégré, sans la paix et la sécurité en RDC.

Il est aussi important, a-t-il insisté, que la SADC apporte son soutien à   João Lourenço, président de l’Angola, désigné médiateur par l’Union Africaine, dans le conflit qui oppose la RDC au Rwanda, ainsi que le processus de Nairobi piloté par le président honoraire du Kenya, Uhuru Kenyatta.

« C’est dans la paix et la sécurité que nous pouvons exploiter des opportunités que nous offre la région en matière de commerce et d’investissement grâce à ses abondantes ressources naturelles et humaines », a lancé Sama Lukonde.

Le Premier Ministre Sama Lukonde a, avant de terminer, compati au malheur ayant frappé le Malawi et la Mozambique à la suite du cyclone Freddy, qui a causé plusieurs pertes en vies humaines, (environ 200 personnes) et d’importants dégâts matériels.

Le Conseil de ministres de la SADC est organisé, du 18 au 20 mars 2023 à Kinshasa, par le ministère congolais de l’Intégration régionale et Francophonie, sous le patronage du Président de la République, Félix Tshisekedi, Président en exercice de la SADC.

 Au nombre des participants, il y a eu des représentants de tous les pays membres de cette organisation sous-régionale, savoir, Zimbabwe, Zambie, Tanzanie, Afrique du Sud, Seychelles, Namibie, Mozambique, Mauritanie, Malawi, Madagascar, Lesotho, Comores, Botswana, Angola, Swaziland ainsi que du secrétaire exécutif de la SADC.

Les ambassadeurs et chefs de mission diplomatique accrédités en RDC, les ministres de l’Industrie, de la Défense, de la Recherche scientifique, du Plan, la Vice-ministre des Finances et plusieurs autres hautes personnalités congolaises ont pris part à la cérémonie d’ouverture des travaux lancés solennellement samedi. Ils ont commencé le 13 mars dernier et  se poursuivront jusqu’au 20 mars prochain. ACP/KHM/May

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet