Le sénat appelé à relever les défis sécuritaire et du développement

Kinshasa, 14 mai 2024 (ACP).- Les défis sécuritaire et du développement ont été rappelés aux sénateurs de la République démocratique du Congo à l’ouverture mardi à Kinshasa, du Sénat de la 4ème législature du pays.

« Le Sénat est considéré comme une chambre des sages (…) Votre apport devra contribuer à mettre fin à la guerre qui dévaste notre pays depuis près d’une trentaine d’années, par le truchement d’une diplomatie parlementaire plus agissante. Votre apport devra aussi aider les institutions à poursuivre sérieusement le développement du Congo notamment en luttant pour la promotion du patriotisme et de la culture de l’intérêt général », a déclaré M. Jean Mukwala Bateke, secrétaire général du Sénat.

« Je suis convaincu que les députés provinciaux qui vous ont élus vous ont fait confiance et croient en vos capacités de dialogue et d’initiative pour faire avancer les choses sinon pour faire bouger les lignes », a-t-il dit dans son d’ouverture de la plénière inaugurale de cette législature. 

Jean Mukwala Bateke a invité les sénateurs à accompagner le Gouvernement dans l’exécution de ses différents programmes, dont celui des 145 territoires, un projet type de développement local, initié par le Président de la République, Félix Tshisekedi.

« L’accompagnent de ce type de projet pourrait se concrétiser par vos contrôles parlementaires rigoureux. Vous êtes appelés à être des contrôleurs de la réalisation des projets du gouvernement tant dans vos provinces respectives que dans tout le pays comme le veut l’article 104, alinéa 2 de la Constitution (…) C’est aussi par votre canal que les aspirations du peuple atteindront l’exécutif », a martelé le secrétaire général du Sénat.

Il a, en outre, rassuré les sénateurs de l’accompagnement et l’assistance du personnel administratif aux travaux de la Chambre haute du Parlement.

« En tant qu’administratifs du sénat, nous sommes à vos côtés pour vous accompagner et vous apporter toute notre assistance avec professionnalisme comme nous en avons l’habitude pour la réussite de votre législature. Nous venons déjà de commencer avec l’opération d’identification et d’enregistrement des sénateurs que vous êtes », a-t-il rappelé.

Aider le personnel à maintenir l’apolitisme de l’administration

Le secrétaire général Jean Mukwala a,  par ailleurs, encouragé les sénateurs à adopter des attitudes devant aider le personnel administratif de cette chambre à garder leur neutralité.

« Les cadres et agents du Sénat sont des administratifs qui relèvent de l’administration publique. A ce titre, ils sont neutres et apolitiques, disposés à servir sans distinction et de la même manière, toutes les colorations politiques représentatives du pays au sein du Sénat et ce, dans le respect de textes qui les régissent. Vous serez  donc appelés à les aider à respecter ces textes pour bien vous servir», a-t-il exhorté.

« Ils s’occuperont de vos charges protocolaires et de vos démarches consulaires. Ce sont ces mêmes administratifs qui feront que tous vos propos tenus tout au long de la législature lors des travaux parlementaires au Sénat soient enregistrés, numérisés, publiés, en vue de leur inscription dans l’histoire nationale », a rassuré M. Mukwala. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet