Législatives : un candidat prône le développement des infrastructures pour désenclaver «Tshangu»

Kinshasa, 1er décembre 2023 (ACP).- Le développement des infrastructures va désenclaver le district de Tshangu, dans l’est de la ville de Kinshasa, en République démocratique du Congo, de cette partie de la capitale, a appris vendredi l’ACP d’un candidat député national de cette circonscription électorale.  « Ma priorité pour la prochaine législature est toujours les infrastructures. Je vais sérieusement m’y investir pour désenclaver notre Tshangu, ainsi elle sera enviée pour venir y vivre »,  a déclaré Auguy Kalonji. Et d’ajouter : « Moi, j’adore m’investir dans les infrastructures parce qu’elles sont l’une des voies de développement et un frein contre l’exode rural ». Le candidat député national numéro 42 a rappelé que le rôle d’un député est celui de légiférer et de contrôler le gouvernement. Cependant, a dit M. Kalonji, plusieurs lois qui ont été votées ne sont pas appliquées. « Mon rôle sera également de me battre pour que ces lois soient appliquées et de les renforcer. Je ne vais pas dire qu’on ne peut  pas proposer d’autres lois, non, étant donné que le monde évolue, mais je suis l’un de ceux qui pensent que certaines lois qui existent et qui ne sont pas appliquées, devraient l’être et renforcées », a-t-il poursuivi. « Vous remarquerez qu’à chaque fois que les députés font un contrôle sérieux, il y a certaines couches de la population manipulées par des personnes qui vont taxer ceux-ci de tous les mots. Cette façon d’agir, fragilise le travail des élus. Je pense qu’un député devrait avoir son champ libre pour exercer son contrôle puisque c’est lui que le peuple a mandaté pour défendre sa cause », a martelé cet élu de Tshangu. Par ailleurs, le candidat député Auguy Kalonji a invité ses électeurs à le faire confiance et à porter également son choix au candidat au présidentiel numéro 20, Félix Antoine Tshisekedi pour un Congo uni et prospère ainsi que d’éviter toute manipulation politicienne. « Mon message à la base, c’est de nous faire confiance et de nous accompagner, surtout d’éviter d’être manipulée par les politiques. De toute façon, ils ont vécu avec nous et ils savent qui a été présent pour eux et défendu leur cause », a-t-il renchéri. Député national en fonction, avocat au barreau de Kinshasa Matete, Auguy Kalonji avait plaidé en août dernier pour l’éradication d’une tête d’érosion au quartier terre jaune dans la commune de N’sele. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet