Second mandat de Tshisekedi : défis à relever dans le Kwango et le Kwilu

Kinshasa, 7 février 2024 (ACP).- Les défis à relever dans les provinces du Kwango et du Kwilu, deux entités démembrées de l’ancien Bandundu, au cours du second mandat du Président de la République démocratique du Congo, ont fait l’objet d’une mini-enquête de l’ACP.

« Parmi les défis que le président aura à relever durant ce mandat pour notre province, il y a en priorité l’électricité, car sans électricité, il n’y a pas de développement », a fait savoir Jean-Marie Peti Peti, gouverneur de la province du Kwango, dans un entretien.

Le gouverneur a particulièrement au parachèvement des travaux du barrage de Kakobola.

« Le programme de développement des 145 Territoires (PDL 145T), à étendre à tous les recoins du  Kwango, est  très attendu pour booster  le développement de la province », a-t-il ajouté.

Les « Kwangolais » en appellent en outre à l’aboutissement du processus des réformes entamées notamment concernant la décentralisation.

Jusqu’à ce jour, a-t-on noté, la plupart d’institutions du Kwango dépendent de la province voisine du Kwilu sous frome de « succursales ».

Il s’agit notamment des régies financières nationales à savoir la Direction générale des Impôts (DGI), la Direction générale des recettes administratives judiciaires domaniales et de participation(DGRAD) et la Direction générales des douanes et accises (DGDA). De même, l’Office congolais de contrôle (OCC) du Kwango a sa direction dans le Kwilu, malgré le démembrement.

Enfin, Jean-Marie Peti Peti a insisté sur le versement régulier de la rétrocession pour plus d’efficacité.

Kwilu : construction et réhabilitation des infrastructures en priorité

Dans le Kwilu, la construction et la réhabilitation des infrastructures qui manquent tant à cette province  abritant l’ancien chef-lieu de Bandundu, sont davantage sollicitées pour le second quinquennat du Président Tshisekedi.

« A son deuxième mandat, le Chef de l’Etat, a parmi les principaux  défis à relever dans la province du Kwilu, notamment la construction et la réhabilitation des infrastructures routières en général et de l’asphaltage  de la Route nationale 17 à son tronçon Mongata-Bandundu »,a déclaré un cadre de la territoriale de la ville de Bandundu approché par l’ACP.

Ce tronçon constitue « un goulot d’étranglement pour le développement de la ville de Bandundu, chef-lieu de la province », a-t-il ajouté.

La construction et la réhabilitation des bâtiments devant abriter les services de l’Etat ; la mécanisation et la régularisation de la situation administrative des agents et fonctionnaires de l’Etat ; la lutte contre l’insécurité, la tracasserie et la corruption ainsi que la création de l’entrepreneuriat des jeunes, ont été par ailleurs relevés comme défis  majeurs par le président de l’ONG « Fraternité des natifs de Bandundu » (FRANABA), joint au téléphone par l’ACP.

Il a ajouté à cela : la matérialisation de « sa vision focalisée sur le développement local de 145 territoires », de la couverture santé universelle et de la relance de l’agriculture, « socle du développement de l’espace Bandundu ».

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet