Kongo Central : une assemblée provinciale « véritable organe de contrôle » attendue par l’église protestante 

Matadi, 10 mars 2024 (ACP).- Le comité exécutif provincial de l’Eglise du Christ au Congo (ECC)/Kongo Central, (sud-ouest de la République Démocratique du Congo), a appelé la nouvelle assemblée provinciale à être un véritable organe de contrôle gouvernementale, à l’issue de sa session ordinaire, a appris l’ACP dimanche, de source ecclésiale.

« L’église attend de l’assemblée provinciale qu’elle soit un véritable organe de contrôle gouvernementale, de prise des édits qui seront salvateurs pour le bien de la population », a indiqué le président provincial de l’ECC/Kongo Central, le révérend pasteur Joël Kuvuna, dans la déclaration finale des travaux de la session ordinaire de cette église protestante, tenue du 7 au 8 mars 2024, à Matadi.

L’ECC a aussi recommandé à la nouvelle assemblée provinciale d’élire un gouverneur et un vice-gouverneur qui vont réellement répondre aux attentes du peuple, qu’un effort soit conjugué pour la retenue de 40% de rétrocession comme auparavant, que la loi sur la sous-traitance soit revisitée en faveur des talents locaux et qu’un édit soit voté pour défendre la vente des terres en dehors des prescrits de la loi foncière.

Au gouvernement provincial qui sera mis en place, l’ECC/Kongo Central a recommandé qu’il soit composé des fils et filles qui demeurent dans cette province et qui en connaissent les réalités, qu’il œuvre à renforcer les contacts avec le gouvernement central, surtout en ce qui concerne le programme de développement des 145 territoires.

L’église protestante attend également du nouveau gouvernement provincial l’allégement des taxes pour encourager l’entrepreneuriat à travers la province, de se mettre en œuvre avec la mairie de Matadi pour diminuer les embouteillages dans cette ville portuaire ainsi que la reprise du trafic sur la voie ferrée Matadi – Kinshasa.

« Dans notre mission prophétique, nous sommes appelés à éveiller les consciences des  gouvernants et des gouvernés, nous sommes conviés à veiller sur toutes les vies humaines sans s’enliser dans les considérations tribales, éthiques ou partisanes. Nous sommes préoccupés et devons être proactives pour éviter les situations dramatiques qui pourront survenir par la suite dans les domaines politique, économique, socio-culturel et sécuritaire dans la province du Kongo Central », a dit le président provincial de l’ECC, le révérend pasteur Joël Kuvuna.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet