Kinshasa : lancement d’une initiative dénommée «fac-boulot » dans la commune de Lingwala

Kinshasa, 1er mai 2024 (ACP).-  Une initiative dénommée «fac-boulot » a été lancée au cours d’un atelier d’échange entre les étudiants, organisé mercredi à Lingwala, nord de Kinshasa, en République démocratique du Congo,  sur la thématique «la combinaison fac-boulot moteur de l’épanouissement et ennemi du chômage ».

« Aujourd’hui nous sommes là pour discuter de la combinaison fac-boulot en termes d’épanouissement qui est un concept qui met en avant l’importance de combiner les compétences et les talents de chaque individu pour atteindre un état d’épanouissement professionnel et personnel», a déclaré Félix Kasongo, secrétaire des étudiants de l’académie de beaux-arts.

A l’en croire, c’est une approche qui met l’accent sur la croissance et le développement continu. Il vise à créer les opportunités d’emplois. « C’est un outil puissant pour créer un environnement de travail, stimulant et enrichissant où tous les étudiants peuvent s’épanouir », a-t-il ajouté. Il a poursuivi en décalant que l’éducation est le socle sur lequel repose l’édifice de la  société.

Elle est la  lumière qui guide les pas vers un avenir meilleur, l’outil qui forge les esprits et façonne les leaders de demain. « Fac-boulot  est l’incarnation de cette voie et c’est le fruit de l’audace de ces étudiants qui, refusant de succomber aux obstacles, ont décidé de prendre leur destin en main. Ils ont choisi de combiner les études et le travail, d’harmoniser le savoir académique avec l’expérience professionnelle, et ce, dans le but ultime de se forger un avenir digne et prometteur », a déclaré, pour sa part, Glodie Mubungu coordonnateur de l’initiative « fac-boulot ».

A son avis, ce concept n’est pas une simple idée, mais « une révolution, un changement de paradigme dans notre approche de l’éducation et du travail » dans la mesure où il constitue un espace où les étudiants peuvent non seulement acquérir des connaissances, mais aussi les mettre en pratique, dialoguer, échanger et apprendre les expériences des uns et des autres,  en créant ainsi un pont entre le monde académique et le monde professionnel. Il a lancé un appel à la solidarité, à l’engagement de participation de chacun pour que chacun de ces jeunes étudiants puisse profiter de cette expérience. Il a également plaidé pour l’implication des institutions, entreprises et organisations pour soutenir cette initiative.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet