RDC : le recyclage des déchets plastiques, une opportunité d’affaires à Kinshasa (Opérateur économique)

Kinshasa, 26 février 2024 (ACP).- Le recyclage des bouteilles plastiques et la ferraille est une opportunité d’affaires à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo, au-delà des dangers que présente cette opération, a appris l’ACP lundi dans un entretien avec un opérateur économique.

« Il s’agit d’un business qui passe par le ramassage jusqu’au recyclage de ces déchets en objets indispensables vendus sur le marché », a déclaré Mathieu Buabua, opérateur économique.

Ces déchets composés essentiellement des bouteilles en plastique et des objets en fer sont vendus à l’entreprise Kintoko pour les plastiques et aux industries de fonderie à Kingabwa pour les fers communément appelés « Mabende) dont la proportion n’a pas été révélée.

« Les ramasseurs des déchets plastiques et les fers sillonnent les rues du matin au soir, Jeunes et vieux, hommes et femmes, nombreux s’adonnent à cette activité pour subvenir à leurs besoins ».

Selon Maman Julie Lulo, une des ramasseuses rencontrée au quartier de l’Université pédagogique nationale (UPN) dans la commune de Ngaliema : «  je ramasse des déchets plastiques qui traînent dans la rue et parcelles jusqu’à totaliser quatre à cinq sacs de 50 kg dans la journée. Ce travail est de longue haleine, qui ne me procure malheureusement pas assez de revenus ».

Une autre dame qui a préféré garder l’anonymat a fait savoir que son boulot consiste à ramasser des déchets plastiques chaque jour en vue de remplir un gros sac qu’elle revend à 1 500 CDF le kilogramme, avant de déplorer le prix qu’elle voudrait qu’il se situe  à 2 500 ou 3 000 CDF par kilogramme.

 Après donc l’étape de la collecte, les déchets plastiques sont ainsi récupérés par certaines entreprises. C’est le cas de « Ok Plast » qui a installé plusieurs points de récupération de ces déchets dans la capitale congolaise.

Au niveau du rond-point Huileries, précisément au marché des rails, nous y avons trouvé un point de collecte et achat des bouteilles en plastiques installé par l’entreprise Kintoko.

Ces sociétés ont installé plusieurs points d’achat à travers la ville de Kinshasa avec comme objectif d’apporter un l’appui au gouvernement provincial dans la lutte contre la salubrité de la ville de Kinshasa.  

A la question de savoir la capacité de collecte, OK Plast a jusque-là 25 tonnes de déchets plastiques.  

Une opportunité d’emplois pour plusieurs jeunes

Dans la ville de Kinshasa, il n’y a pas que la société Kintoko qui s’est investie dans le recyclage des bouteilles plastiques mais également  Congo Salubrité qui collecte toutes sortes de déchets plastiques alors qu’au départ cette société ne s’intéressait qu’à la collecte des bouteilles en plastique.

La ville de Kinshasa, rappelle-t-on, fait face à la production de plusieurs tonnes d’immondices générées par les marchés et les maisons de ménage, soit 10.000 tonnes par jour.  ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet