Le verdict du procès de l’assassinat de l’ambassadeur d’Italie fixé  au 21 mars

Kinshasa, 12 mars 2023 (ACP).- Le Tribunal de garnison de Kinshasa-Gombe, siégeant en matière répressive, a pris l’affaire en délibéré et rendra son verdict le 21 mars, dans le procès d’assassinat de l’ambassadeur d’Italie en RDC, Luca Attanasio, après l’audition, samedi, des plaidoiries de la défense, a constaté l’ACP.

« Le tribunal prend l’affaire en délibéré et se prononcera dans le délai de la loi, c’est-à-dire dans 10 jours », a déclaré le juge président, le Major magistrat Freddy Eume Mpia, au terme de l’audience tenue à la prison militaire de Ndolo.

Six prévenus, dont l’un en fuite poursuivi par défaut, sont poursuivis par le ministère public, représenté par le capitaine magistrat Godé Bamusamba Kabamba, pour assassinat, association des malfaiteurs, détention illégale d’armes et munitions de guerre, et meurtre.

Il s’agit de Prince Marco Shimiyimana, André Murwanashaka Mushahara, Issa Sebanyani, Antoine Bahati Kiboko et Samuel Amidu Sembinya Babu, alias Ombeni.

Auparavant, les avocats de la partie civile ont plaidé pour la condamnation de tous les prévenus au paiement d’un montant de 60 millions d’Euros, pour tous les préjudices causés.

Les Conseils de la défense ont présenté leurs plaidoiries tendant à rechercher la liberté de leurs clients. Ils ont soutenu qu’au cours des précédentes audiences, le Ministère public n’a pas apporté des preuves pour soutenir ses allégations. Il a plutôt, selon eux, « usé de gymnastiques fausses » pour soutenir ses assertions.

Aux moyens présentés par la défense, la partie civile a riposté en démontrant que la commission rogatoire renseigne que le prévenu Bahati Kiboko a été relaxé un mois avant le meurtre de l’ambassadeur, soit le 22 janvier 2021, que les rapports balistiques confirment que les prévenus ont utilisé des balles AK 47 et enfin, que Kiboko Bahati était déjà en prison pour association de malfaiteurs.

« Ils sont donc déjà en association depuis plusieurs années, c’est donc une habitude pour eux », a-t- elle déclaré.

A l’audience du mercredi 08 mars 2023, le Ministère public a requis la peine de mort pour chacun des 6 prévenus accusés de meurtre de l’ambassadeur d’Italie.

« L’Ambassadeur Luca Attanasio, son garde du corps Victorio Lacovaci et son chauffeur Mustapha Milambo, avaient été kidnappés dans la localité de Kibumba, dans le territoire de Nyiragongo au Nord-Kivu, avant d’être exécutés le 22 février 2021 aux abords du Parc national des Virunga. L’un des prévenus est en fuite et sera jugé par défaut », a indiqué l’organe de la loi. ACP/KHM/ODM

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet