L’emploi et la sécurité,  priorités du deuxième quinquennat de Tshisekedi(Candidat n°20 depuis son centre d’appel)

Kinshasa,  4 déc.2023(ACP).- L’emploi et la sécurité  ont été évoqués comme secteurs prioritaires pour le président candidat à son deuxième quinquennat, au cours des échanges avec les Congolais lundi, depuis le centre d’appel de son Quartier général de campagne à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.

« L’emploi et la sécurité, ce sont les deux éléments qui vont concourir au développement de notre pays en plus des infrastructures » », a-t-il répondu à une question d’un de ses correspondants.

« Vous avez vu déjà ce qu’on a commencé sous mon premier mandat avec la promotion des jeunes  entrepreneurs et des femmes. C’est ce que je compte accentuer au cours de mon deuxième mandat, avec un accent particulier pour les jeunes et les femmes . Donc, vous vous êtes dans ma ligne de mire », a enchaîné le candidat N°20.

Et de poursuivre :« le pays est à la croisée de chemins. Nous avons besoin de la mobilisation de tous ».

Appelant à  une participation massive aux échéances électorales du 20 décembre, il a lancé à ses correspondants :

« Je compte sur vous. Qu’il pleuve, qu’il vente, il ne faut pas rester à la maison le 20 décembre ».

Ce centre d’appel du candidat président qui échange en direct avec les Congolais en pleine campagne électorale est une innovation qui vaut son pesant d’or. Une première  après trois cycles électoraux qu’a connus le pays (2018,2011, 2006).

Le contact Tshisekedi-peuple ne s’arrête pas à ces appels.

En effet , jusque-là, il bat le record pour avoir parcouru 11 provinces, en près de deux semaines (Kinshasa, Kongo Central, Maniema, Equateur, Nord et Sud-Ubangi, Mongala, Bas et Haut-Uele, Tshuapa et Tshopo) .

Félix Tshisekedi ne s’est pas arrêté seulement aux grandes agglomérations. Il a tenu des meetings dans beaucoup d’entités administratives éloignées des chefs-lieux de provinces.

Partout, il a sollicité le vote massif des électeurs  pour lui permettre de terminer ce qu’il a commencé en termes de reconstruction du pays, de  mise en route de l’éducation et de la santé de la population. ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet