Kinshasa : un véhicule emporté par les eaux de la rivière Kalamu

Kinshasa, 22 mars 2024 (ACP).- Une voiture a été emportée par les eaux de la rivière Kalamu, dans la commune du même nom, à Kinshasa, en République démocratique du Congo suite de la pluie qui s’est abattue, vendredi sur l’étendue de la capitale.

« A partir du balcon de mon bureau, sous la pluie battante, j’ai vu cette voiture bleue stationnée être entrainée puis emportée par les eaux de la rivière Kalamu sous la pluie, malgré l’intervention de quelques jeunes gens pour arrêter cette trainée sur l’avenue Akula dans la commune de Kalamu », a déclaré Me Christian Tamundel témoin ayant assisté à la scène à partir du balcon de son cabinet de travail.

Et d’ajouter : « ce véhicule immergé avec des bouteilles en plastiques a été entrainé par les eaux de la rivière Kalamu en se dirigeant vers le boulevard Sendwe en passant par le croisement de l’avenue du Stade ou toute les environs sont inondés jusqu’au rond-point abritant le statue de Papa Wemba ».

Cet incident n’a pas causé mort d’homme, le véhicule a été endommagé avec d’importants dégâts matériels. Pour les habitants du quartier Matonge dans la commune de Kalamu, cet événement n’est pas un cas isolé. Le 3 mai 2023, une autre pluie avait entrainé sur la même rivière un minibus de transport en commun causant des morts noyés.

« L’autorité urbaine doit prévoir des ‘‘garde-corps’’ aux abords de cette rivière qui traverse des quartiers résidentiels dans les communes de Kalamu et Limete jusqu’à se jeter au fleuve Congo», a déploré Martine Ngalula, vendeuse de pain aux abords du Stade Tata Raphael.

Un expert de l’OVD ayant requis l’anonymat, a fait savoir que cette rivière doit être curée régulièrement pour débarrasser son lit des immondices. Ces inondations paralysent les activités aux abords de la rivière et sont consécutives au manque d’entretien régulier de ce cours d’eau.

En mai 2013 sous une pluie battante, un bus de marque Mercedes 207 avait fini sa course dans la rivière Kalamu dans la commune qui porte le même nom, causant la mort de douze personnes, « Six hommes et six femmes », et huit rescapés.

Le drame s’était produit vers 17 heures aux environs du Boulevard Sendwe et l’avenue du Stade.

ACP/C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet