Sud-Kivu : une journée porte ouverte organisée à la prison urbaine d’Uvira

Uvira, 23 mars 2024 (ACP).-  Une journée porte ouverte a été organisée samedi à la prison urbaine Mulunge d’Uvira au Sud-Kivu dans l’Est de la République démocratique du Congo, dans le cadre du retrait de l’unité d’appui à l’administration pénitentiaire de la Monusco.

« Nous sommes à Uvira parce que tout le monde sait que la MONUSCO est en train de se retirer du Sud-Kivu selon le plan de désengagement signé conjointement entre cette mission onusienne et le gouvernement central de la RDC », a déclaré Mme Patience Say, responsable de l’unité d’appui à l’administration pénitentiaire de la Monusco en RDC.

Et d’ajouter : « Il est prévu que la MONUSCO se retire au Sud-Kivu avec une présence résiduelle quelque part. Pour nous entant que l’unité d’appui à l’administration pénitentiaire, nous sommes en train de nous retirer complétement d’Uvira ».

« L’objectif est de pourvoir engager les autorités, la société civile et tous les parties prenantes et les partenaires sur notre retraite, les conséquences, les défis mais aussi les points faibles à renforcer davantage. Pour la porte ouverte d’aujourd’hui, on a fait une petite évaluation de ce qui a été réalisé, d’où on était, où on est actuellement mais aussi faire une perspective de l’avenir », a fait savoir Mme Say.

Elle a laissé entendre que le Programme des Nations-Unies pour le développement (PNUD) va s’engager à faire la relève en appuyant les autorités dans le domaine pénitencier mais également le Bureau conjoint des droits de l’hommes (BCNUDH) qui sera aussi là pour accompagner les autorités.

Pour sa part, le directeur de la prison urbaine d’Uvira, Amisi Kabwe n’a pas manqué de remercier le partenaire inoubliable du gouvernement congolais (Monusco) par sa composante unité d’appui à l’administration pénitentiaire pour tous ses efforts fournis dans cette maison carcérale.

Il a énuméré différentes réalisations de cette mission onusienne dans ce milieu, notamment la construction d’un bâtiment pour le quartier femmes, la construction de la clôture de la prison, la construction Mirador des services de garde de la police, la construction de la boulangerie artisanale et équipe de pèche, renforcement de la clôture par l’adduction des colonnes de soutien, dotation des centenaires pour le bureau du quartier militaire  et greffe civil, électrification solaire et concertina.

A cela s’ajoutent la réhabilitation de la clôture en colonnes et remplissent des fils barbelés, la construction et équipement de la clinique de la prison urbaine d’Uvira, la dotation de 4 postes téléviseurs dont 1 de 55 pouces, la dotation d’un véhicule et un tricycle, la dotation d’un Biogaz mais aussi la datation d’un moulin en cours d’installation au marché de Kalimabenge.

« Nous saluons grandement et infiniment ces actions d’accompagnement de la Monusco au sein de notre institution, actions qui resteront gravées à jamais dans nos mémoires », a-t-il conclu.

Pour la consolidation des réalisations de la Monusco

De son côté, le secrétaire général à la Justice, Bootobo Lolimba King, a signalé que sa présence dans la délégation conjointe avec la Monusco est de voir l’état des services pénitentiaires au Sud-Kivu pour voir comment consolider tout ce que la Monusco a fait.

« Il faut capitaliser tous les efforts consentis. Ici à la prison d’Uvira il y a beaucoup de réalisations. Il faut maintenant se demander ce qu’on va faire après le départ de la MONUSCO. Cette dernière s’en va mais a laissé des traces positives. Nous devrions voir du côté gouvernement ce qu’il faudra faire pour que, en attendant d’en ajouter, ce qui a été réalisé soit bien gardé et reste fonctionnel », a-t-il fait savoir.

D’après lui, la première urgence des prisonniers est de les maintenir en bon état mais aussi de les nourrir avant de garantir les détenus que « tout ce qui est alimentation est la tâche du gouvernement central », soulignant que cela se fait trimestriellement, car, a-t-il expliqué, le plan d’approvisionnement est de trois mois y compris la somme réservée aux médicaments.

ACP/KKP

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet