RDC : Les douaniers formés sur les outils de la zone de libre-échange africaine

Kinshasa, 08 octobre 2023 (ACP).- Dix-neuf cadres et agents de la Direction générale des douanes et accises de la République démocratique du Congo ont été formés, du 02 au 06 octobre 2023  à Kinshasa, sur les outils  de la zone  de libre-échange continentale africaine, a appris l’ACP samedi de source administrative.

« Les cadres et agents  de la DGDA ont suivi cette formation parce qu’ils doivent s’apprêter à jouer davantage un rôle de premier plan dans la mise  en œuvre  des outils de la ZLECAF, du fait  de leur positionnement  au centre de l’Afrique », a déclaré le directeur général ad intérim des Douanes et accises (DGDA), Jean-Claude Kalenga, à la clôture des travaux.

Cette formation qui avait pour thème : « La pratique et la maitrise des règles d’origine et les critères de détermination de l’origine des marchandises », s’est inscrite dans la continuité de la première, organisée en février et mars derniers à Kinshasa et à Lubumbashi dans le Haut-Katanga.

Elle a permis aux apprenants d’avoir des connaissances théoriques et pratiques dans le domaine des règles en la matière.

« L’objectif de cet atelier a été de mettre les douaniers, voire les cadres de la douane, dans la mouvance des réformes de la ZLECAF. La formation visait à mettre tout le monde à niveau, permettre l’échange entre les acteurs du secteur privé, la douane et le ministère du Commerce extérieur, pour permettre à celui-ci d’être efficace lors de l’opérationnalisation de la ZLECAF », a déclaré pour sa part, le chef d’équipe et conseiller technique principal du projet ZLECAF, Justin Honoré  Mondombe.

Il a indiqué que ces assises ont permis aux douaniers congolais de s’approprier la nouvelle façon de travailler dans le cadre de la réforme.

« Nous sommes en train de mettre en place cet accompagnement et de redynamiser le secteur privé afin de le rendre plus compatible car ce sont des exportateurs du secteur privé qui vont bénéficier des retombées de la ZLECAF », a-t-il dit.

De son côté, le coordonnateur pays ZLECAF, Papy Mukeba, a salué l’implication, l’assiduité et surtout l’intérêt porté par les participants lors du déroulement des travaux.

« Cette formation a permis aux participants de renforcer leurs capacités, notamment sur les règles  spécifiques de la ZLECAF. Nous osons croire que ces travaux  permettront  aux cadres et  agents de la DGDA d’être performants et de répliquer les thématiques auprès de l’ensemble du personnel opérationnel », a-t-il dit.

Cet atelier de cinq jours a été organisé par la Coopération allemande  pour  le développement (GIZ), en collaboration avec le Groupe de consultance (GFA).

Les récipiendaires ont reçu des brevets de participation  remis par l’organisation.

La Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) est en vigueur depuis deux ans, et l’année 2023 a été désignée « Année de la ZLECAF ». Le but de cet espace d’échange est de réduire les barrières commerciales, d’harmoniser les réglementations et les normes, d’améliorer les investissements transfrontaliers, favorisant ainsi la croissance économique, la réduction de la pauvreté et le renforcement de l’intégration et de la coopération régionale.

A terme, la ZLECAF devrait créer un marché continental de près de 1,3 milliard de personnes avec un produit intérieur brut (PIB) combiné de 3.400 milliards de dollars américains, ce qui en ferait la plus grande zone de libre-échange au monde depuis la création de l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

ACP/ C.L.

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet