Second quinquennat : défis à relever dans l’espace Kongo (Par Honoré Kiteswa)

Matadi, 04 février 2024 (ACP).- Plusieurs défis attendent le président réélu de la République démocratique du Congo,  Félix Tshisekedi pour son second quinquennat dans les 26 provinces du pays, et particulièrement dans celle du Kongo Central, au sud-ouest du pays, selon des mini-enquêtes menées par l’ACP.

Cette entité qui faisait jadis partie, sous la première République (1960-1965), de la province de Léopoldville (avec l’espace Bandundu actuel) s’attend, en gros, à la relance des infrastructures routières, portuaires, aéroportuaires, sportives, de l’agriculture ainsi qu’à  la création d’emplois, surtout en faveur de la jeunesse.

Infrastructures portuaires et routières

Dans ce lot, la relance des ports de Matadi et Boma préoccupe au plus haut point les populations de ces deux villes qui la qualifient de « clé du développement du Kongo Central ».

Lors de sa campagne électorale, c’est à juste titre que le Président de la République avait fait des promesses fermes autour desdits ports.

Il en est de même des infrastructures sportives dans la province,  qui nécessitent la réhabilitation pour certaines et la construction pour d’autres.

Le stade Lumumba de Matadi, en voie de finition, pourrait, selon Félix Tshisekedi, « recevoir prochainement la grande compétition de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) ».

Attente pressante également pour la construction des routes urbaines et celles des agglomérations pour désengorger certaines d’entre elles, notamment Matadi prise en étau par des embouteillages monstres, et dont le salut est attendu avec la construction des routes secondaires, ainsi que la réhabilitation principalement de celles de desserte agricole.

La réhabilitation de la route nationale n° 1 (Kinshasa–Muanda) et celle du chemin de fer Kinshasa-Matadi, déjà annoncée avec l’acquisition en décembre dernier de sept nouveaux trains passagers, est un grand soulagement attendu.

Une avancée qui reflète l’engagement soutenu du Président Félix Tshisekedi et de son gouvernement, représenté par l’Office national des transports et des ports (Onatra), en faveur de l’amélioration des réseaux ferroviaires.

L’emploi des jeunes

Le nouveau quinquennat de Félix Tshisekedi devra être aussi centré sur l’emploi des jeunes, selon le vœu des Congolais du Kongo Central, qui en appellent au déploiement des investisseurs dans leur entité.

Ils voudraient vivre des investissements prioritairement dans l’agriculture, l’un des secteurs clés du développement de cette province agricole et source d’emplois.

La relance de la Cimenterie nationale (Cinat) à Kimpese est également sollicitée dans ce même cadre.

A Muanda, le géant projet du Port en eaux profondes de Banana repris souvent dans les discours du Président de la République a fini par convaincre la population kongo qui voit en celui-ci un grand cadeau de Félix Tshisekedi aux chômeurs de cette partie de la République.

Par ailleurs, tous en appellent à l’aboutissement heureux du projet d’électrification de la ville de Matadi et des grandes agglomérations de cette province.

Booster le PDL 145-T

Le programme de développement local des 145 territoires a permis la construction d’écoles, de centres de santé et de bâtiments administratifs, à la grande satisfaction des habitants de cette entité.

La poursuite de ce programme, tout comme celui de la couverture santé universelle qui devra commencer par  la gratuité de la maternité, fait l’objet de plusieurs sollicitations.

La construction de nouvelles écoles, d’hôpitaux et bien d’autres infrastructures afin de booster le développement dans les milieux ruraux est attendu dans le cadre de ce programme qui prend également en compte la desserte en eau et l’électricité.

Pour le Kongo Central, le programme de développement local des 145 territoires est, sans conteste, celui qui va booster le changement dans toutes les entités territoriales.

La population du Kongo Central, qui avait soumis à Félix Tshisekedi ses préoccupations à Muanda, Boma, Matadi, Tshela, Kimpese, Kisantu, Nkamba, Mbanza-Ngungu et Kasangulu, attend  du Chef de l’Etat des solutions concrètes, à travers le futur gouvernement à constituer.

Enfin, la sécurité des Congolaises et Congolais habitant cette province et de leurs biens, est recommandée. Elle passe, selon ceux-ci, par le renforcement des capacités logistiques, matérielles et humaines de la police, pour une bonne prise en charge des compatriotes de toutes les entités locales.

ACP/

Fil d'actualités

Bendélé Ekweya té

Pas un centimêtre 1Cm

Tous unis derrière nos forces armées

Sur le même sujet